Conférence Programmez ! DevCon #1 « Après-midi Windows 10 IoT »

Venez découvrir Windows 10 IoT, un Windows dédié aux objets connectés et au Raspberry Pi. Vous saurez tout sur l’architecture, le développement, le déploiement d’une app pour IoT et découvrir le back-end IoT ! Plus d'informations.

Déballages au cours du procès Oracle - Google

Par:
fredericmazue

ven, 22/01/2016 - 14:41

Procès interminable auquel plus personne ne comprend rien, et que Google ne veut plus revivre. Pour cela Mountain View va à l'avenir utiliser OpenJDK, le Java libre. Mais au fait pourquoi Google n'a-t-elle pas pris une décision de cet ordre plus tôt ?

Un gros déballage qui vient de se faire au cours du procès Oracle - Google nous donne des éléments d'informations. Certes, leur source n'est pas neutre car il s'agit Annette Hurst, avocate d'Oracle dans cette affaire. Révélations rapportées par Bloomberg et repérées par notre confrère Les Echos

Ainsi apprenons-nous que Google a versé un milliard de dollars à Apple afin que la firme à la pomme conserve la barre de recherche de Mountain View sur ses iPhone. Un partage de revenus entre les deux est fait à hauteur de 34%, sans que l'on sache s'il s'agit de la part perçue par Google ou de la part perçue par Apple. Mais dans tous les cas, cela montre qu’Apple bénéficie financièrement du modèle économique de Google basé sur la publicité. Ce qui n'empêche pas Tim Cook de critiquer ce modèle qui est, a-t-il dit, une intrusion dans la vie privée :-)

Google et Apple ont souhaité que ces révélations soient retirées des transcriptions du procès ce qui a été fait le 20 janvier dernier.

Ensuite Annette Hurst a indiqué que jusqu'ici Android a généré 31 milliards de dollars de chiffre d'affaires dont 22 milliards de profit pour Google. Histoire de bien faire comprendre que le milliard de dommages et intérêts que réclame Oracle ne sont qu'une toute petite part du gâteau.

Un gâteau gigantesque et c'est ce qui nous amène aux choix technologiques de Mountain View. Selon Annette Hurst toujours, Google courait derrière Apple et son iPhone. Il fallait sortir une solution concurrente le plus vite possible. Et le moyen technique pour assurer ce plus vite possible ne pouvait être que le Java d'Oracle. Encore d'après Annette Hurst, un technicien de Google aurait dit que toutes les autres solutions n'étaient pas du tout à la hauteur à l'époque selon lui. They all suck ! aurait-il dit :-)