La saga de Nao

Une aventure extraordinaire s’ouvre désormais aux développeurs : Aldebaran, le concepteur de Nao, le seul robot humanoïde, a décidé de faire appel à la communauté des développeurs pour élargir le champ de ses applications.

A18H, dans les locaux d’un immeuble post-industriel parisien, tout le monde s’affaire. L’ambiance de ruche d’une start-up. Nous sommes dans l’antre d’Aldebaran, l’entreprise qui a conçu et qui fabrique Nao. Ce robot made in France mesure 58 cms de haut, et pèse 5,2 kgs ; il marche, parle une vingtaine de langues, se géolocalise, reconnaît les visages et la parole.

Jean Kaminsky

S'ABONNER