Disponibilité de Programmez! #240

Programmez! #240 sera disponible en deux étapes :
A partir du 7 mai : disponibilité du PDF. Envoi de la version papier aux abonnés et disponibilité dans notre boutique en ligne.
27 mai : sortie du numéro dans les kiosques.

Abonnés papier : Nous mettons Programmez! #240 PDF à votre disposition dans votre compte utilisateur sous un onglet dédié en attendant. Pour y accéder, il vous suffit de saisir votre n° d'abonné (ou éventuellement le ressaisir comme pour l'accès aux archives) dans votre compte utilisateur, si ce n'est pas déjà fait. Si vous ne connaissez pas votre numéro d'abonné, vous pouvez l'obtenir à cette page. Si vous ne possédez pas encore de compte utilisateur, il vous suffit d'en créer un.

Les applications Outlook pour IOS et Android interdites de parlement européen

Par:
fredericmazue

mar, 10/02/2015 - 16:32

Au début de ce mois, Microsoft a publié une application Outlook pour iOS en version finale, ainsi qu'une application Outlook pour Android en preview. Sans doute pour le plus grand plaisir des utilisateurs, mais pas forcément des DSI.

En tous cas pour la DSI du parlement européen qui vient de les interdire aux parlementaires et autres membres de l'institution, en raison de "graves problèmes de sécurité".

La DSI du parlement européen a ainsi envoyé à tous les utilisateurs potentiels de ces applications un courriel sans appel :

Vous êtes priés de ne pas installer ces applications, et au cas où vous les auriez déjà installée pour accéder à votre messagerie professionnelle, nous vous demandons de es désinstaller immédiatement et de changer votre mot de passe [...] les applications envoient sans permission des informations de mot de passe à Microsoft et stockent les courriels dans un service cloud de tierce partie sur lequel le Parlement n'a aucun contrôle 

Plus que le non contrôle sur le cloud évoqué par le courriel, c'est bien évidemment le contrôle que d'autres peuvent avoir sur lui, qui est un problème. C'est une évidence pour une institution comme le parlement européen, mais la question se posent bien entendu pour de très nombreuses entreprises, et pourquoi pas, aussi pour les particuliers.