Haiku : la bêta 1 est enfin disponible !

Par:
francoistonic

lun, 01/10/2018 - 12:25

Wouah ! Il aura fallu 6 ans pour voir la bêta 1 de Haiku. Haiku est une réécriture totale du système fameux système BeOS des années 90. La tâche était colossale et le nombre de développeurs limité. L’OS est disponible en 32 et 64 bits sur processeur x86. Il nécessite minimum 256 Mo de RAM, 3 Go de disque (32 bits). L’archive pèse +900 Mo. Il faudra graver un DVD ou une clé USB. 

Personnellement, nous avons opté pour une réinstallation totale. La mise à jour depuis la précédente alpha n’arrivait pas à se terminer et a fini par corrompre la partition Be. L’installation proprement dite est rapide.

L’OS a gagné en stabilité (ouf) et surtout en performance et en fluidité, ce qui lui manquait cruellement sur des configurations anciennes. Avec la b1, on gagne sur tous les tableaux. La note release met en avant le nouveau HaikuDepot. Il s’agit du gestionnaire de package qui a été largement redéveloppé. L’outil est pratique et particulièrement rapide. L’installation de packages est très simple : on choisit le paquet et on clique sur installation. La commande pkgman, depuis le Terminal, est toujours disponible. 

Côté web, le portage de WebKit a été améliorée grâce à un développeur à plein temps. Ce travail a nécessité un an de travail ! Le navigateur est désormais plus stable et plus véloce. Autre chantier important : la refonte des couches réseaux. Là encore, nous avons des progrès dans les performances globales et la stabilité des connexions. On notera aussi l’arrivée du streaming directement inclus dans la couche Media Kit. Le stream HTML 5 est disponible. Un effort a été fait pour les modules de décompression vidéo (ffmeg 4). Autre fonction, complexe à implémenter : le boot loader EFI et le support GPT (Guid partition table). Pour mémoire, GPT est une table de partionnement, intégré à EFI. Un outil Debugger est directement disponible (alpha). Il remplace GDB comme débogueur par défaut de l’OS. 

La partie interface ne change pas, ou à la marge. On retrouve l’ergonomie de BeOS. 

Note de version : https://www.haiku-os.org/get-haiku/release-notes/

François Tonic

Commentaires

Vraiment un superbe os . Il faut des merveilles sur un rpi ou assimilé. Je vais essayer de le mettre sur mon venerable pc pour voir !

à la rédaction il fonctionne sur un vieux portable Dell, bien plus véloce sur la dernière alpha qui était très instable et manquant cruellement de fluidité. 

Bonjour,

J'ai passé tout le week end à installer Haiku avec différents outils de virtualisation (VMware Workstation sous Linux et Windows, VMware Fusion sous OS/X et Oracle Vitrualbox sous Linux, OS/X et Windows 10) et aussi directement sur un PC (Fujitsu Stylistic 720) et globallement, quelle déception.

C'était surement un OS prometteur à ses débuts, mais il n'en est aujourd'hui qu'à un stage d'alpha et on est très très loin d'une version finale.

En particulier, comme cette alpha est très loin d'être aboutie (entre autre difficulté d'installation sur un système EFI), il ne peut être recommandé que de l'essayer en VM.

Or les vm addons ne fonctionnent pas hormis la libération de la souris et seulement le partage du clipboard ne contenant que du texte (soit rien).

Berf, comme il a fallu attendre 6 ans pour cette première alpha, que l'équipe de développement est très réduite et que les contributeurs bénévoles en charge des addons qui ne sont pas développés par la dev team disparraissent les uns après les autres (par exemple le dernier build du package vmware-addon date de 2014), il va falloir attendre encore très très très longtemps avant de voir une RTM utilisable, et je ne parle même pas d'applications ni de choix d'interface utilisateur peu communes (exemple Alt C et Alt V pour le copier coller alors que le standard de facto serait plutôt Ctrl C et Ctrl V).

Enfin, pourquoi s'obstiner en 2018 à produire encore une version 32 bit et une version 64 bit et non pas une seule version 64 bit alors que les principaux fondeurs ne produisent plus de CPU 32 bit depuis près d'un lustre ? Même ARM produit d'excellent CPU 64 bit !

Bonne chance à eux quand même car ce projet qui semblait pourtant intéressant même s'il n'a rien de vraiment révolutionnaire me semble aujourd'hui très tardif pour prendre une quelconque part de marché à part quelques hobistes.

Just my two cents.

Cordialement.

Before sending the arrow of thruth, plunge the head into a honey pot. (Cheyenne thought).