Terracotta : une approche différente du clustering

Au cours de la dernière décennie, les systèmes informatiques ont enregistré une montée en charge foudroyante, et de nouvelles problématiques se sont posées. Aujourd'hui, les technologies de type EJB, JMS, Jini montrent leurs limites, tandis que le trafic réseau et les capacités de traitement des bases de données arrivent à saturation. Dans cet article, nous verrons comment Terracotta peut soulager les architectures Java, grâce à une approche radicalement différente.

Au préalable, faisons un tour rapide des principaux problèmes rencontrés lorsqu'une application doit supporter une forte montée en charge. Nous prendrons ici l'exemple d'une application web. Lorsque le nombre de clients simultanés augmente et qu'un unique serveur web ne suffit plus, il devient nécessaire de mettre en place un cluster, c'est-à-dire un agrégat de serveurs se répartissant le traitement des requêtes de manière transparente pour l'utilisateur. Pour assurer la sécurité des données de session des utilisateurs et améliorer la résilience générale du système, les serveurs disposent de mécanismes de réplication.

Olivier Croisier

S'ABONNER
Egalement au sommaire n°: 118