Programmez! #240 est en kiosque

En raison de la situation de redressement judiciaire de Presstalis qui s'est superposée à la crise sanitaire covid-19, la sortie dans les kiosques de  Programmez! #240 a été profondément perturbée.

Mais ça y est, il arrive ! Vous le trouverez chez votre marchand de journaux ce mercredi 27 mai !

Il est malgré tout possible qu'il ait encore quelque jours de retard dans quelques régions.

31 % des cadres informaticiens en voie de changement d’employeurs

Par:
jean

mer, 24/06/2009 - 14:25

Dans un contexte économique difficile, 38% des cadres interrogés ont l’intention de changer d’entreprise en 2009 (-2% par rapport à l’année précédente).

Sur le plan de l’ensemble des cadres, l’étude de l’Apec (Association pour l’Emploi des C Cadres) de ce jour livre des chiffres 2008. Les cadres de l’informatique sont dans la moyenne des autres cadres, sur le plan de la mobilité d’employeur :

-« Engagés dans la mobilité » : 29%
-« Observateurs » : 31%
-« Non mobiles » : 31%

L’Apec note, de manière générale que « les cadres s’estiment plutôt confiants en leur avenir professionnel (86%) et en celui de leur entreprise (77%). Ils sont donc plutôt optimistes lorsqu’ils se projettent individuellement. Par ailleurs, ils sont encore 59% à être satisfaits des perspectives d’évolution dans leur entreprise, ce qui reste stable par rapport à l’année précédente ».

Changement de comportements

Les motivations annoncées ont beaucoup changé par rapport à 2009 et dénote un changement important de mentalité et de comportements.

- Bien sûr, la recherche d’une meilleure rémunération reste la première motivation (64%), en baisse d’un point par rapport à 2008.

- Mais contrairement aux idées reçues, le Cadre ne va pas changer d’entreprise pour fuir la pression, le stress : ce motif est cité « seulement » par 19% des cadres, chiffre inchangé par rapport à l’année précédente. Bien entendu, cela fait quand même un cadre sur cinq !

- Au contraire, la première motivation des cadres qui souhaitent changer d’entreprise (65%, soit un point de plus que la rémunération) reste « l’élargissement des responsabilités ». Cette motivation n’était citée que par 59% des cadres en 2008.

Les éléments de « confort » deviennent plus notables :

- 22% bougent pour …moins bouger. C’est-à-dire pour gagner en temps de trajet. Ils étaient deux fois moins (11%) en 2008.

- 42% « Pour rompre avec l'ennui, la routine » (37% en 2008).

- La demande de plus d’autonomie est citée par 28%, contre 18%

- La moitié cite comme motif « Parce qu'il y a peu d'opportunités de mobilité dans l’entreprise actuelle », contre 33% en 2008.

- Le quart des répondants (24%) adopte une position préventive et se prépare
à bouger « pour prévenir la menace de licenciement » (16% en 2008).

Site: www.apec.fr

Lire l'étude complète

Jean Kaminsky