PARUTION DE PROGRAMMEZ #246 LE 12 MAI

Suite aux annonces du gouvernement français sur la crise du Covid, fin mars dernier, nous avons été contraint de décaler la sortie de Programmez! #246. Le numéro sortira le 12 mai. Les mesures de confinement ont perturbé le bon fonctionnement du magazine. Nous sommes désolés pour ce retard.

7e édition du “State of 3D Printing” de Sculpteo

Par:
admin

mer, 21/04/2021 - 11:59

Sculpteo publie sa 7e édition du State of 3D Printing, l’enquête internationale annuelle qui offre un aperçu du monde de la fabrication additive pour aider à améliorer les stratégies d’entreprise. Dans le contexte de la pandémie, l’impression 3D a été reconnue en tant que technologie innovante et capable de répondre aux besoins urgents de fabrication, remplaçant les moyens de production traditionnelle. Malgré une baisse ponctuelle des investissements cette dernière année, leurs montants restent élevés. Dans ce contexte, la fiabilité et les matériaux d’impression 3D sont les clés pour débloquer l’énorme potentiel de la fabrication par impression 3D.

Chaque année, Sculpteo recueille des données sur l’industrie de la fabrication additive, pour mettre en avant les principales tendances de ce domaine dynamique en développement. Le rapport de cette année a eu la plus large portée internationale jusqu’à maintenant, comptant plus de 1 900 répondants provenant de 86 pays. Ce sont principalement des dirigeants, chercheurs ou certaines équipes de R&D qui se servent de l’impression 3D, dont 60% ont des compétences en ingéniérie. L’étude montre une montée en maturité de l’industrie avec 66% d’utilisateurs ayant plus de 3 ans d’expérience en fabrication additive, 26% l’utilisant quotidiennement et plus de 60% étant âgés de 35 ans et plus. Quant aux industries ayant recours à la technologie, les biens industriels sont en 1ère place (20%), suivis du Service Bureau/fabrication (16%) et des biens de consommations (11%).

Selon Clément Moreau, PDG et co-fondateur de Scuplteo : « L’impression 3D a montré ses capacités en tant que véritable technologie de production dans le contexte pandémique de la Covid-19. Au-delà de ce soutien envers des chaînes de distribution paralysées qui a permis une production rapide de matériel essentiel en forte demande, l’impression 3D continue d’accroître sa présence dans une large variété d’industries et d’utilisations. Les pièces imprimées en 3D sont dôtées de propriétés de haute performance, capables de résoudre les problèmes d’utilisations les plus complexes. Cette 7e édition du State of 3D Printing montre, encore une fois, que le futur de l’impression 3D est prometteur et que les entreprise ayant adopté cette technologie dès à présent, y verront un réel avantage compétitif. »

L’impression 3D prend une plus grande place dans la production de pièces finales

L’impression 3D est désormais considérée comme un véritable outil de production. Alors qu’elle est premièrement destinée à la R&D et à  la création de prototypes, elle concerne 49% des Power Users pour la production en série et jusqu’à 18% pour la production en masse. L’étude révèle aussi que 52% des répondants utilisent l’impression 3D pour des pièces mécaniques  et 27% pour des biens de consommation. Cette croissance de l’impression 3D est une preuve de son avancée à la fois en termes de  technologies, de matériaux et de solutions de post-traitement. En réponse à la pandémie, 48% des entreprises ont augmenté leur utilisation de l’impression 3D et ont pu connaître de nouvelles opportunités sur le marché.

Des investissements constants et la mesure du ROI

Cette évolution, qui place l’impression 3D au rang de technologie de fabrication à part entière, attire les investissements. Malgré une légère baisse depuis l’année dernière, dûe aux perturbations des activités durant la pandémie (-4%), 23% des utilisateurs et 34% des Power Users affirment avoir investi plus de 100 000 euros dans l’impression 3D en 2020.

Les entreprises sont confiantes. En effet, 87% des utilisateurs commerçants voient dans cette technologie un atout en termes de vitesse de l’innovation (7% de plus que l’année dernière). Les Power Users ont bien compris la fonction et l’objectif d’une opération d’impression 3D, et alignent leur budget et priorités en fonction. 72% des Power Users disent que l’impression 3D fait partie de leurs points forts et qu’ils devancent leurs concurrents grâce à ceci. En 2021, 61% des utilisateurs envisagent d’investir davantage dans l’impression 3D. 70% des entreprises souhaitent intégrer de nouveaux procédés et matériaux, tandis que le marché de l’impression 3D évolue rapidement et propose constamment de nouvelles solutions.

L’innovation et l’adaptabilité sont privilégiées

La fabrication additive est apte à répondre à toutes les demandes de personnalisation. En effet, 1 utilisateur de l’impression 3D sur 5 se concentre sur des produits customisés et des séries limitées. L’étude confirme l’avatange de l’impression 3D en fabrication pour créer des géométries complexes (pour 69% des répondants) et d’itérations rapides  (une augmentaion de 7% depuis l’année dernière, atteignant les 52%). La customisation de masse a bondi de 32% à 41% depuis l’année dernière. Cette tendance se maintiendra, en particulier dans des secteurs tels que celui de la chaussure, du matériel sportif et le médical. La flexibilité et les nouvelles opportunités d’innovation offertes par l’impression 3D peuvent changer les règles du jeu.

Débloquer le potentiel de l’impression 3D avec ses matériaux et sa fiabilité

En 2020, l’impression 3D a été mise au test pour des applications qui ont sauvé des vies. L’industrie doit baisser le prix de d’accès, offrir plus de technologies fiables et de nouveaux matériaux pour devenir une production courante.

Il y a des priorités faites concernant le choix des matériaux. Effectivement, pour 72% des répondants, la résistance est la caractéristique la plus importante d’un matériau. Le besoin de matériaux à bas prix est nécessaire pour 52% des utilisateurs, ce qui correspond à la croissance de la production à grande échelle avec l’impression 3D. Selon le rapport, les matériaux durables font également parti des critères les plus importans des utilisateurs, atteignant 23% d’entre eux. Eduquer les designers traditionnels à penser au-delà du design des fabrications conventionnelles via le Design pour la Fabrication Additive (DfAM) contribuera également à l’accélération de ce marché en sachant que 54% des utilisateurs conscarent le plus du temps au CAD design et aux tests.

Accédez à l’enquête entière : stateof3dprinting.com