IBM FRANCE

Les environnements informatiques sont fondamentalement hétérogènes par nature d’abord parce que les capteurs et sources d’...

Lire la suite

Drame : un développeur fait une blague

Par:
francoistonic

ven, 01/04/2016 - 08:36

Fait divers. Rien ne peut expliquer le déferlement de violences de plusieurs salariés dans l’entreprise Acme près de Lyon. Laurent*, jeune développeur, arrive normalement au bureau. « Tout était normal ce matin-là. Les salariés arrivaient tranquillement. Certains se racontaient leur week-end » évoque Samira, la RH. 

Laurent est le développeur web et mobile de la société spécialité dans la vente de petits meubles. Depuis 12 mois, un site internet et une application mobile ont été créés par un prestataire puis Laurent a été recruté pour s’en occuper et concevoir les prochaines versions. « Laurent était très sympa mais j’avoue que nous avons eu du mal à l’intégrer. Il parlait bizarrement. Et surtout, son habillement a beaucoup choqué au début : t-shirt avec des textes que personne ne comprenait. L’ambiance était chaude depuis quelques mois. Il essayait de faire quelques efforts pour parler normalement et nous de le comprendre mais malheureusement, le drame a eu lieu. J’en pleure encore » raconte Florent, le directeur. 

Ce lundi matin fatidique, Laurent arrive au bureau visiblement heureux. Il va prendre un café comme chaque matin. Plusieurs collègues sont là. Et là c’est le drame. Les insultes fusent. Les salariés déchirent le t-shirt du développeur, cassent son smartphone, sa tablette, son Surface Book, son traqueur d’activité, ses Google Glass (qui ne fonctionnent pas mais bon). Ils jettent par terre son PC de travail. Laurent se réfugie dans les toilettes. La direction appelle la police qui arrive rapidement sur place et tente de calmer la situation.

Laurent ne s’explique toujours pas se déferlement de haine envers lui. « Je suis un geek sympa. Je ne comprends pas. Le week-end était super avec une install party d’enfer. Et j’ai raconté une blague qui m’avait fait marrer. ». La police a sorti notre pauvre développeur sous protection et sous les insultes des salariés : « casse’toi pov’ développeur » ou encore « geek dehors ».

Après enquête, la police a pu reconstituer la blague : 

// je suis un développeur
Coffee coffee = new Coffee() ;
If (coffee.Empty)
{
  coffee.Refill()
}
else
{
  coffee.Drink() ;
}

Les enquêteurs ont classé l’affaire. « C’était une blague ? » commente un policier. A la rédaction, nous n’avons rien compris. 

* le nom d’Eric a été volontairement changé 

FrançoisTonic