IBM FRANCE

L’IoT représente une opportunité inédite pour l’ensemble des développeurs dans de très nombreux secteurs d’activité. La plate-forme Watson...

Lire la suite

Etude Markess sur le marché de l’hébergement

Par:
fredericmazue

lun, 20/10/2008 - 11:40

MARKESS International, société d’études et de conseil basée à Paris et à Washington, D.C., spécialisée dans l’analyse de la modernisation et de la transformation des organisations privées et publiques avec les technologies de l'information, annonce la parution de sa nouvelle étude intitulée : « Hébergement à Valeur Ajoutée : Réponses aux Défis de la Continuité de Business ».

Conscientes des impacts associés à la défaillance de leurs infrastructures et applications, soucieuses de minimiser les risques d’interruption de service et leur vulnérabilité, à la recherche de moyens en vue d’optimiser leurs ressources, les organisations mettent en place diverses actions pour garantir la continuité de leur business. Fort de ce constat, MARKESS International a interrogé 130 entreprises et administrations afin de comprendre la façon dont elles adressent leurs problématiques de continuité de business, et plus particulièrement les réponses qu’elles peuvent obtenir grâce aux services d'hébergement.

Des applications critiques nécessitant la mise en place d’actions spécifiques
Selon les organisations interrogées, les domaines métier les plus concernés par des enjeux de continuité de business en 2008 sont la messagerie (pour 61% d’entre elles), les applications de finance (46%) et de production (46%), pour l’industrie notamment. D’ici 2010, les applications de gestion de la relation client et de ressources humaines seront de plus en plus touchées, ainsi que les applications de communication sous IP et les environnements bureautiques. Il faut aussi citer les applications de commerce électronique, tout particulièrement dans la distribution.

Pour plus de 40% des organisations interviewées, la réduction et la minimisation des risques d’interruption de business, la volonté d’optimiser les ressources, les pressions internes des directions métier, la meilleure gestion des risques sécuritaires sont les catalyseurs qui
poussent les organisations à prendre des mesures précises afin de garantir la continuité de business pour ces applications et les infrastructures sous-jacentes associées.

L’hébergement à valeur ajoutée : une réponse aux enjeux de la continuité de business

Même si 35% des organisations interrogées évoquent traiter ces enjeux de continuité de business dans le cadre de la mise en place d’une stratégie globale de type plan de continuité d’activité (PCA), 73% indiquent aussi que l'hébergement externe de certaines de leurs infrastructures et/ou applications est déjà ou pourrait être une réponse à ces enjeux, tout comme la virtualisation par ailleurs.
Au delà de la possibilité d’optimiser leurs ressources internes (investissements, compétences sur des technologies clés, ressources humaines …), l’hébergement externe à valeur ajoutée est vu par ces organisations comme un moyen :
D’accéder à une expertise externe et à des professionnels de la continuité de business ;
De s’améliorer en matière de redondance, sauvegarde, connexions télécoms… ;
D’assurer une disponibilité 24/7 qu’elles ne pourraient pas couvrir en interne ;
De mieux réagir en cas de défaillance ou de sinistre (continuité assurée…).
Les prestataires, interrogés en parallèle sur cette problématique, confirment cette tendance. Ils mentionnent en effet que les services d'hébergement qu’ils délivrent sont de plus en plus couplés avec des engagements de continuité de business et/ou de reprise d’activité pour des applications qui doivent répondre à des enjeux spécifiques de time-to-market, de criticité, et de disponibilité 24/7.

Des besoins précis en solutions pour des résultats tangibles

Dans le cadre de l'hébergement de leurs infrastructures et/ou applications, plus de 50% des organisations interrogées évoquent avoir besoin des solutions suivantes afin d’assurer la continuité de service des domaines métier évoqués précédemment :

- Sauvegarde et restauration de données (pour plus des 2/3 des organisations)
- Planning des actions à mener en cas de crise (64%)
- Conservation et archivage de données (57%)

Viennent ensuite, par ordre décroissant de citations, les solutions de réplication, mirroring et secours multi-sites ou sur un autre site distant (49%), de basculement sur un réseau de secours (47%), d’analyse de procédures et stratégies assurant la continuité de business (47%), de gestion de bande passante (45%), de sécurité physique et logique (42%)…

Parmi les résultats tangibles obtenus grâce à l’hébergement externe et la mise en place de solutions appropriées permettant de garantir la continuité de business, MARKESS International constate qu’en moyenne, les organisations hébergeant en externe leurs applications et/ou infrastructures ont un temps de rétablissement de service (RTO pour Recovery Time Objective) 2 fois moindre que les autres organisations. D’autres indicateurs d’amélioration sont aussi observés : diminution du temps d'interruption du service et du niveau de perte de données acceptable (RPO pour Recovery Point Objective).

Un marché avec une croissance à deux chiffres d’ici 2010

Les organisations sollicitent différents types d’acteurs pour répondre à leurs besoins dans ce domaine : opérateur infogéreur ; SSII infogéreur ; hébergeur spécialisé (de type « pure player ») ; ASP/SaaS ; opérateur télécoms hébergeur ; spécialiste de la co-location.
Plus de 56 prestataires différents ont été cités par les organisations interrogées parmi lesquels (par ordre décroissant de citations) : IBM, Atos Origin, Orange Business Services, BT, SunGard, Capgemini, HP, Accenture, Atexo, AT&T, Bull, Cegid, Completel, Euriware, Ornis, Thales, SFR, Colt, Easynet, Ecritel, Logica, Prosodie, Altaïr, Exterinfo, Aspaway, Dell, Sun, Getronics, NetBenefit, Corus…

Le graphique suivant délivre un positionnement des principaux acteurs sur ce marché selon leur origine.

En 2008, le marché français de l’hébergement externe d’applications et d’infrastructures pèse donc 820 millions d’euros. Il devrait croître à un rythme annuel de 7,1% d’ici 2010 pour atteindre 940 millions d’euros.

A la faveur des enjeux stratégiques que constitue la continuité de business, la part dévolue plus spécifiquement aux services associés à ce domaine devrait connaître une croissance plus soutenue, supérieure à 12% en moyenne annuelle. Estimé à 270 millions d’euros en 2008, le marché des services de continuité de business devrait s’élever à 340 millions d’euros en 2010, représentant ainsi 36% du marché de l’hébergement externe (contre 33% en 2008).