IBM FRANCE

Les environnements informatiques sont fondamentalement hétérogènes par nature d’abord parce que les capteurs et sources d’...

Lire la suite

European Cloud Foundry Summit 2017 : résumé

Par:
Grégoire Roussel

mer, 15/11/2017 - 10:04

La Clound Foundry Foundation, en charge du logiciel de platform as a service éponyme, tenait du 10 au 12 octobre son sommet européen 2017. C’était l’occasion de rassembler les professionnels du monde du développement opérationnel autour des dernières innovations de la plate-forme.

Outre les présentations scénarisées d’Abby Kearns (CEO) et Chip Childers (CEO), étaient proposés différents parcours de formation spécifiques sur des thèmes-clés : évolution du noyau, gestion des micro-services, intégration dans l’entreprise, mise à l’échelle, ou aperçus des extensions. Bien entendu, l’événement faisait aussi la part belle aux nombreuses entreprises venant présenter leur innovations et produits dans l’écosystème Cloud Foundry

Lancement d’un nouveau service Marketplace

La plus grande annonce officielle concerne le lancement d’un marché de solutions, baptisé The Foundry, qui propose une diversité de solutions (plus de 600 services, add-ons ou distributions au lancement) pour faciliter et accélérer le prototypage d'applications. Cette innovation permettra aux entreprises de tirer parti d'expériences métiers déjà rencontrées par d'autres utilisateurs, et à ces derniers de valoriser plus facilement leur expertise dans le domaine.

Retour sur les évolutions techniques

D'un point de vue technique, Cloud Foundry propose maintenant le « Cloud Foundry Container Runtime », qui permet le déploiement direct de containers, et complète l’ancien système Application Runtime axé sur le déploiement de code. Cette compatibilité est le fruit d’un rapprochement avec la solution Kubernetes (Google), intégrée désormais dans l’outil d’administration BOSH de Cloud Foundry. De manière générale, la gestion des containers a été revue, avec le regroupement de certaines commandes pour simplifier et accélérer le Workflow des devOps, et un effort pour rapprocher la gestion des deux systèmes de déploiement.

L’outil en ligne de commande a été étoffé du module cf local, qui permet de tester en local un container dans un environnement Cloud Foundry avant de l’envoyer dans l’environnement Cloud.

L’objectif annoncé des évolutions future, « zero downtime », est de faire évoluer ces différents outils pour arriver à des solutions de mise à jour et de remplacement de services sans engendrer de durées d’indisponibilités. En arrière-plan se prépare ainsi le passage à la version 3 de l’API de gestion des applications, enrichie nativement des procédures les plus couramment utilisées en pratique.

Une communauté dynamique

Lors de sa conférence introductrice, Abby Kearns a de plus présenté les résultats d’une enquête auprès de ses utilisateurs : il en ressort une majorité de ceux-ci sont des grosses entreprises, et une forte tendance au multi-cloud, avec là aussi plus de 50% des utilisateurs concernés. C'était l'occasion pour la fondation de revenir sur l’importance de sa communauté open-source grandissante (plus de 200 groupes locaux), de plus en plus impliquée (une centaine de milliers de commits dans les derniers 24 mois), et du nombre croissant d’entreprises partenaires (45% nouvelles de cette année). On notera par exemple que l’entreprise américaine Home Depot rejoint la communauté en tant que Gold Member, et Snyk comme Silver Member.

Cette conférence a aussi présenté Fujitsu K5 comme le septième fournisseur officiel des solutions Cloud Foundry. Abby Kearns confirme par ailleurs la poursuite du Certified Developper Program qui lui tient à cœur, et qui a rencontré un vif succès avec près de dix milles inscriptions. 

Grégoire Roussel