Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Facebook choisit Paris pour ouvrir un centre de recherche en intelligence artificielle

Par:
fredericmazue

mer, 03/06/2015 - 15:47

Petit cocorico. En plus de ces deux centres en Californie et à New -York, Facebook a choisi la France pour ouvrir un troisième centre de recherche en intelligence artificielle.

L'équipe FAIR, pour Facebook artificial intelligence reseach, emploie à Paris six personnes, parmi lesquelles Hervé Jégou, arrivant de l’Inria, et Florent Perronnin, venu du Xerox Research Center, qui dirigera l'équipe. L'équipe travaillera principalement à la reconnaissance d'images.

L'équipe de Paris sera chapeautée par Yann LeCun, un spécialiste français de l'intelligence artificielle de l'Université de New York, recruté par Facebook à la fin 2013. Le réseau social affichant à l'époque son intention de donner du sens à tous les contenus que les utilisateurs partagent, pour générer de nouvelles idées sur le monde et répondre aux questions que les gens se posent.

A l'occasion de la création du centre de Paris, Yann LeCun a précisé que la reconnaissance d'images permettra également d'éliminer les spams et, à terme, les vidéo violentes.

Facebook n'a pas choisi Paris par hasard, mais au contraire pour l'excellence des chercheurs français. Le réseau social l'a clairement indiqué dans son communiqué : « Nous avons choisi Paris pour ce laboratoire parce que la France est le foyer de certains chercheurs parmi les meilleurs. Nous pensons que l’équipe du FAIR Paris apportera une expertise précieuse et de nouvelles perspectives à nos travaux, et nous prévoyons de travailler ouvertement avec et d'investir dans la communauté de la recherche en IA en France, dans l'Union européenne et au-delà, alors que nous nous efforçons de réaliser des progrès significatifs dans ce domaine ».