Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Facebook met fin à Aquila, son projet de drones solaires

Par:
fredericmazue

jeu, 28/06/2018 - 15:22

Les géants d'Internet rêvent tous d'apporter le réseau dans les zones blanches le plus reculées du monde, et pour cela échafaudent les projets les plus ambitieux, avant de les abandonner bien souvent.

En 2014, Google a pensé à une solution à base de drones solaires, et a acheté la société Titan Aerospace pour cela, en privant Facebook qui la convoitait. Mais finalement Google a abandonné son projet au début de l'année 2017.

De son côté Facebook a lancé, en 2015, un projet similaire à celui de Google : Aquila. Ceci après avoir acheté le constructeur de drones Ascenta en 2014. Là encore, il s'agissait, dans le cadre du projet plus vaste internet.org, d'amener le réseau aux régions les plus reculées de la planète au moyen de drones solaires de 500 Kg, capables de voler pendant 90 jours à une altitude comprise entre 18 et 27 000 mètres.

Finalement, Facebook jette l'éponge et abandonne Aquila. Le réseau social l'annonce dans un billet, par la plume de Yael Maguire. Facebook estime que d'autres sociétés sont plus à même qu'elle de développer des appareils de ce genre. Même si elle se réserve a possibilité de participer ultérieurement à certains développements.

"Il a été passionnant de voir des sociétés leaders dans l'industrie aérospatiale commencer à investir également dans cette technologie, y compris la conception et la construction de nouveaux avions à haute altitude. Compte tenu de ces développements, nous avons décidé de ne plus concevoir ou construire nos propres avions et de fermer nos installations de Bridgwater. À l'avenir, nous continuerons à travailler avec des partenaires comme Airbus sur la connectivité HAPS en général, et sur les autres technologies nécessaires pour faire fonctionner ce système, comme les ordinateurs de contrôle de vol et les batteries haute densité."