Programmez! en mode télétravail !

Nous vous accompagnons partout où vous êtes !
Nos abonnements PDF sont immédiatement disponibles ! Avec l'option archives : +15 ans de magazines, +15 000 pages
Toutes nos offres d'abonnements

Nouveau : Le magazine Technosaures en PDF

Notre boutique en ligne

ImagineCup 2010 : dimanche 4 juillet

Par:
Jcvn

lun, 05/07/2010 - 12:16

La journée débute par une conférence de presse. Jon Perera (le responsable éducation) et les 5 capitaines des compétitions maîtresses ont l’occasion d’aborder leur vision de cette compétition.

Pour eux, l’imagine cup est vraiment une opportunité pour les étudiants. Au-delà de la technologie, c’est une expérience d’apprentissage intense, une expérience humaine. Ils sont amenés à se dépasser, à faire face à d’importants stress mais c’est aussi beaucoup d’expériences sociales, des rencontres interculturelle, et beaucoup de fun.

Pour la plupart, la technologie va, évolue, change. Mais les étudiants jouent avec et s’en servent pour lancer des projets intéressants dans une optique d’aider et d’apporter un plus au monde.

D’ailleurs les équipes françaises plaisent. Le matin, l’équipe Geras de l’école ECE dans la catégorie développement embarqué a fait une présentation d’un système de surveillance des chutes. Ils sont partis du constat que chez les personnes âgées le risque de chute était important mais qu’il n’était pas assez surveillé. Une personne seule ne pouvant se relever aura du mal à appeler des secours.

Ce système consiste donc à détecter un corps à terre grâce à un système de revêtement repérant les masses au sol et d’un capteur reconnaissant le nombre de personnes dans une pièce.

Ce problème touche de nombreuses personnes et semble avoir accroché le jury.

L’après-midi, ce fut autour de l’équipe Babies Angel en Software Design. Equipe très angoissée, consciente de ses faiblesses en anglais et ayant peur du trou noir pendant la présentation. Le projet était pourtant terminé, fonctionnel et ayant pour cible un sujet très touchant : la mort du nouveau né. Ils ont mis en place un système de surveillance de l’enfant avec une caméra IP et un matelas captant les mouvements du nouveau né et son apnée possible. Mais ils sont allés bien au-delà avec tout un carnet santé interactif et accessible au médecin, un suivi des allergies, une gestion des stocks des produits liés à l’enfant (lait, couches, médicaments, etc).

Ils ont su mettre en place tout un éco-système autour de l’enfant et de sa santé. Leur présentation a été l’occasion de créer des petites scénettes et de mettre à profit leur expérience théâtrale. Ils ont joués différents rôles pour illustrer le concept, chose qui fut appréciée par le jury.

A la sortie, après discussion avec certains juges, le projet est réellement convaincant mais l’équipe pèche par son expression. Heureusement que l’illustration par le jeu d’acteur a su faire passer le message. La qualité du travail a marqué les juges et certains les voient passer le second round.

Quand à l’équipe Green Gears en Game Design, elle a certainement le projet le plus esthétique de sa compétition, sans chauvinisme bien sûr( J ). Des graphismes travaillés et colorés, une ambiance vraiment sympathique et une bande son qui sort du commun. Apparemment leur présentation s’est très bien déroulée et on sent une équipe soudée qui aime s’amuser. Vraiment aucune prise de tête de leur part et d’après les retours de leur mentor, leur présentation reste dans le même esprit et les membres se sont donnés à fond !

Après chaque présentation, les équipes ont eu l’occasion de présenter leur projet aux visiteurs sur des stands, échanger avec la presse, de potentiels actionnaires, etc.

Et vint le soir… Avec l’annonce des équipes acceptées lors du second round pour les catégories Embedded et Software Design.

L’équipe Geras est la deuxième nommée et fait parti des 6 autres équipes nommées sur 10 en embarqué. Félicitations à eux, leur projet a réellement du potentiel. Et en rajoutant une pointe d’émotion à leur présentation, elle peut vraiment aller en finale.

Coté Software design, un long suspense lors de l’annonce des  12 finalistes. Mais malheureusement, ils n’en feront pas partis… L’équipe est extrêmement déçue mais compte rebondir, et montrer que leur projet est réellement viable. Elle fera certainement parler à nouveau d’elle très prochainement. De plus, après discussion avec d’autres juges, leur projet est réellement séduisant.

Une soirée à été ensuite organisée à l’hôtel pour décompresser et les français (démarqués par leur joli béret !) ont su se lâcher. Le lendemain, la compétition reprendra dès 10h30 avec une présentation du projet de l’équipe Green Gears aux jurées sur leur stand. La nuit a d’ailleurs été très périlleuse pour eux, un de leur membre ayant fait une mauvaise chute et se retrouvant les deux jambes plâtrées et en fauteuil roulant.