Programmez! #239 PDF pour nos abonnés papier

Abonnés papier : en raison de la situation due au coronavirus, des retards sont à prévoir en ce qui concerne la distribution de Programmez! #239 par La Poste. C'est pourquoi nous mettons Programmez! #239 PDF à disposition dans votre compte utilisateur sous un onglet dédié en attendant. Pour y accéder, il vous suffit de saisir votre n° d'abonné (ou éventuellement le ressaisir comme pour l'accès aux archives) dans votre compte utilisateur, si ce n'est pas déjà fait. Si vous ne connaissez par votre numéro d'abonné, vous pouvez l'obtenir à cette page.

En cas de difficultés, contactez le webmaster à partir du formulaire de contact de ce site.

Les coulisses du projet Eclipse de Microsoft

Par:
jean

lun, 03/11/2008 - 12:37

Le code source de «Eclipse 4 Silverlight » est sorti en téléchargement le 30 octobre. L’outil est présent sur le cd-rom de Programmez (N° de novembre). Le 14 octobre, l’annonce de cette grande première avait éclaté comme un coup de tonnerre. Tout avait commencé au printemps dernier, à EclipseCon 2008 aux USA, où Sam Ramji, responsable chez Microsoft de l’Interopérabilité et de l’Open Source, fait une annonce retentissante. Steve Sfartz, architecte chez Microsoft France raconte : « Il déclare que l’éditeur est prêt à épauler les équipes Eclipse dans le but de supporter la plateforme Vista en WPF. L’ objectif est de mettre en place un support natif de WPF dans SWT, le kit
graphique d’Eclipse. »
Cette main tendue de Microsoft va se concrétiser sur Silverlight, qui est cross-browser et cross-plateforme. La représentation graphique de l’outil repose sur XAML. Or une société française, Soyatec, a développé eFace, le seul runtime existant qui permet de développer des applications XAML sur Eclipse, et de les exécuter avec Java.
A Paris, Steve Sfartz repère ce précurseur. Microsoft Corp lui passe commande des « Eclipse Tools 4 Silverlight », environnement de développement pour des applications professionnelles Silverlight sous Eclipse.

Nous avons rencontré les deux parties, elles ne communiquent pas le montant de la transaction, mais expliquent le modèle de collaboration : « c’est un co-sponsoring, Soyatec apporte des briques d’eFace. Il s’agit d’une contribution, sous licence EPL. Le copyright reste acquis à Soyatec » nous
explique Yves Yang, dirigeant de Soyatec. L’entreprise compte une trentaine de personnes, avec une R&D à Paris et l’essentiel des troupes -26 personnes-développant en Chine, sur deux sites : Shenzhen et Xian. En pratique, « 7 à 8 ingénieurs travaillent sur ce projet », précise Yves Yang. Il se réjouit de l’accord qui « valide notre approche XAML et est une reconnaissance de notre compétence ».
Quel est le rôle de Microsoft France ? L’architecte précise : « nous avons incubé le projet, qui a ensuite été promu au niveau de Microsoft Corp ».

« Microsoft ne rentrera pas dans la Fondation Eclipse »

La position de l’éditeur est claire : « Nous avons choisi de soutenir l’interopérabilité et la communauté Eclipse, en finançant des compétences externes. Microsoft ne prévoit pas à ce jour d’intégrer la fondation Eclipse», estime Steve Sfartz.
Quelle sera l’étape suivante ? « c’est un projet communautaire, nous attendons le retour de la communauté » précise –t-il. Rappelons que « Eclipse 4 SL» fonctionne uniquement sous Windows, comme l’ ensemble de la plateforme .Net. Des versions Mac et Linux sont prévues. L’arrivée de MoonLight 2 de Novell permettra d’accélérer le portage. Lancement annoncé : printemps 2009.

Jean Kaminsky