Programmez! #240 est en kiosque

En raison de la situation de redressement judiciaire de Presstalis qui s'est superposée à la crise sanitaire covid-19, la sortie dans les kiosques de  Programmez! #240 a été profondément perturbée.

Mais ça y est, il arrive ! Vous le trouverez chez votre marchand de journaux ce mercredi 27 mai !

Il est malgré tout possible qu'il ait encore quelque jours de retard dans quelques régions.

Les développeurs Go, React et DevOps stars des SI français selon HIRED

Par:
fredericmazue

mar, 26/02/2019 - 15:05

Hired, une plateforme spécialisée dans le recrutement de profils technologiques présente  les résultats de son étude annuelle de la recherche d’emploi des développeurs en France. L’an passé, les profils Go, React et DevOps ont été les plus courtisés par les entreprises françaises tandis que de l’autre côté du classement, iOS, .NET et Android sont les moins recherchées.

En moyenne, les développeurs inscrits sur la plateforme Hired ont reçu en 2018, 6 propositions d’entretiens par mois, toutes technologies confondues. Pour ceux maîtrisant Go, React et DevOps, le nombre de demandes d’entretien était de 30 % à 21 % plus élevé que le moyenne. En revanche, les développeurs Android, .NET et iOS reçoivent de 31 % à 21 % de propositions en moins que la moyenne.

Avant de passer en revue langages et framework, signalons que DevOps, d’abord vu comme une mode, est aujourd’hui considéré indispensable pour les entreprises. Ainsi, les profils DevOps sont crédités d’une moyenne de 7,4 demandes d’entretien, soit 21 % de plus que l’ensemble des développeurs sur Hired. Ils sont par ailleurs les plus difficiles à trouver et n’ont représenté que 1,13 % des inscrits sur la plateforme en 2018.

Go : Le langage créé par Google a été le plus recherché par les services informatiques, avec une moyenne de 8 propositions d’entretiens par mois pour les candidats qui l’avaient mis en avant, soit 30 % de plus que pour l’ensemble des candidats. D’une part, le langage est très prisé pour ses applications, notamment en matière de conteneurs, mais les développeurs qui le maîtrisent se font également rares. Ils n’ont représenté que 3,04 % des inscrits sur Hired en 2018.

React : Le framework front-end développé par Facebook est depuis quelques années une valeur sûre pour les candidats. Ceux qui l’avaient mis en avant en 2019 recevaient en 29 % de propositions d’entretien en plus par mois que la moyenne des autres développeurs, soit 7,9. S’ils ne sont pas les plus représentés, les développeurs React comptent toutefois pour 10,8 % des inscrits sur Hired en 2019.

Ruby : La technologie très prisée pour le développement d’applications et de services web a généré, pour les candidats qui l’avaient mis en avant, 6,6 demandes d’entretien en moyenne en 2018. Lui aussi compte parmi les langages les plus rares sur Hired avec seulement 3,28 % des inscrits qui l’ont mis en avant.

Vue : Le framework JavaScript, très prisé pour l’UI et l’UX, a généré en moyenne de 6,5 propositions d’entretien pour les développeurs qui l’avaient mis en avant en 2018. Ces derniers se font par ailleurs très rares puisqu’ils ne représentent que 2,42 % des inscrits sur Hired.

Node.js : Le framework backend JavaScript utilisé majoritairement pour le développement web est crédité d’une moyenne de 6,5 propositions d’entretien pour les candidats qui l’ont mis en avant. Extrêmement populaire, Node.js est la deuxième technologie la plus représentée sur Hired avec 14,55 % des candidats.

Python : Le langage haut niveau orienté objet reste une valeur sûre depuis de nombreuses années et devrait le rester, étant donné son importance dans le domaine des data science, de l’IA et du machine learning. Ainsi, les développeurs qui l’ont mis en avant on reçu, en moyenne 6,5 demandes d’entretien. Si ce chiffre reste dans la moyenne, il faut noter que les développeurs Python ne sont pas si rares et représentent 12,05 % des inscrits sur Hired.

Angular : Le framework front end de Google a généré en 2018 6,1 demandes d’entretien par mois pour les candidats qui l’avaient mis en avant, soit tout juste la moyenne. Les développeurs Angular sont par ailleurs plutôt bien représentés sur Hired. Ils ont compté pour 10,34 % des inscrits en 2018.

PHP : Avec 5,45 demandes d’entretiens générés par mois pour les candidats qui l’avait mis en avant en 2018, le PHP ne fait pas partie des langages les plus courtisés. Il est par ailleurs un des plus représentés avec 12,95 % des développeurs inscrits sur Hired qui l’ont mis en avant.

Java : Langage le plus représenté sur Hired avec 18,06 % des développeurs inscrit sur Hired en 2018, Java a généré 5,1 demandes d’entretiens par mois pour les candidats qui l’avaient mis en avant. C’est 16,7 % de moins que la moyenne des développeurs.

.Net : Les développeurs spécialisés sur le framework de Microsoft ont reçu, en moyenne, 4,6 demandes entretiens par mois en 2018, soit près de 25 % de moins que la moyenne des autres développeurs. Ils représentent par ailleurs 4,37 % des inscrits sur Hired en 2018.

iOS : La technologie Apple ne suscite plus l’engouement des services informatiques. Bien que les développeurs qui disent la maîtriser se font rares -- 2,07 % des inscrits sur Hired --, ils n’ont reçu, en moyenne, que 4,8 demandes d’entretien par mois en 2018, soit 21 % de moins que la moyenne.

Android : La technologie mobile de Google est celle qui a suscité le moins d’engouement de la part des entreprises en 2018 avec 31 % de demandes d’entretiens en moins que la moyenne des développeurs. Ceux qui l’avaient mis en avant en recevaient ainsi 4,2 par mois en moyenne. Ils ont représenté 4,95 % des inscrits sur Hired en 2018.

« En 2018, la demande pour les profils Go, React et Ruby est resté forte et stable tout au long de l’année tandis que celles pour les profils DevOps et Vue a été plus cyclique mais avec de très forts pics de demandes pour le premier », déclare Antoine Garnier-Castellane, directeur du bureau France de Hired. « En 2019, il faut s’attendre à ce que la demande pour ces technologies s’accroisse avec des développeurs qui vont devenir de plus en plus courtisés et spécialisés. Le Python devrait aussi revenir sur le devant de la scène étant donné ses applications dans les domaines des data science, de l’IA et du machine learning ».