Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

L'ICANN va libéraliser les extensions des noms de domaines internet en 2009

Par:
fredericmazue

lun, 23/06/2008 - 14:57

Lors de sa réunion internationale organisée à Paris, l'ICANN, organisation de supervision du Net et des noms de domaine, a annoncé la libéralisation des extensions génériques sur internet pour 2009. « Dès le premier trimestre, les 1,3 milliard d'internautes pourront acquérir des adresses génériques, en déposant des mots courants comme '.amour', '.haine' ou encore des noms propres », a indiqué Paul Twomey, CEO de l'ICANN

L'ICANN, qui cherche à se départir d'une image pas toujours flatteuse, parle de cette libéralisation comme d'une ouverture au monde.
Créée en 1998 à l'initiative du Département américain du commerce, l'ICANN reste critiquée pour le caractère arbitraire de certaines de ses décisions et l'influence toujours marquée des Etats-Unis.

Cette libéralisation apporte son lot de questions. Il n’est pas difficile de prévoir que des extensions telles que « sex » ou « porn » vont proliférer. Internet ne s’en trouvera pas assaini… d’autre part si les noms propres sont permis, cela veut-il dire qu’une personne voulant protéger l’utilisation de son nom sera obliger de payer pour sa réservation ? Cette « ouverture » va avant tout permettre à l'ICANN d'augmenter ses revenus puisque l'organisation touche une somme sur chaque nom de domaine vendu, ce qui semble être la véritable intention derrière cette libéralisation.