IBM FRANCE

L’IoT représente une opportunité inédite pour l’ensemble des développeurs dans de très nombreux secteurs d’activité. La plate-forme Watson...

Lire la suite

Microsoft IBM et Intel refusent d'ouvrir leur code à la Chine

Par:
fredericmazue

lun, 05/12/2016 - 11:25

Parce qu'ouvrir leur code serait pour ces sociétés comme montrer leurs bijoux de famille, commente The Register qui donne l'information :-)

Le mois dernier, la Chine a promulgué une nouvelle loi sur la cyber sécurité exigeant que les entreprises étrangères communiquent le code source de leurs applications lorsque celles-ci sont utilisées en Chine. Ceci afin que des spécialistes chinois puissent vérifier dans le code l'absence de faille de sécurité. Les entreprises ont 7 mois pour se conformer à cette loi.

Mais elles refusent et ont déposé un recours, indique le Wall Street Journal.

Le partage du code source ne peut prouver sa capacité à être sécurisé et contrôlable. Cela prouve seulement qu'il y a un code source, argumente Microsoft. Des mauvais esprits ajouteraient sans doute : parce que le code de Windows est trop embrouillé et illisible ;-) :-)

Pour Intel, communiquer le code nuirait à l'innovation et pourrait diminuer le niveau de sécurité de ses produits. Pour Big Blue, c'est encore plus direct : les datacenters utilisés uniquement pour du cloud computing commercial n'ont pas à être localisés en Chine.

Bien sûr, pour Microsoft, IBM et Intel, la sécurité n'est qu'un prétexte derrière lequel se cache une intention de voler leurs technologies.

Microsoft a toutefois proposé que son code soit lu par des techniciens des autorités chinoises, mais seulement dans un environnement fermé et hautement sécurisé. Ce que le gouvernement chinois a refusé.