IBM FRANCE

Plus de 400 projets, dans le monde, sont actuellement en cours d’élaboration par IBM et ses partenaires pour de multiples usages et dans tous...

Lire la suite

Oculus à l'amende de 500 millions d'euros

Par:
fredericmazue

ven, 03/02/2017 - 17:56

Mi janvier, la société Zenimax attaquait en justice Facebook qui détient la société Oculus, réclamant deux milliards de dollars de dommages et intérêts. Zenimax accusait Oculus d'avoir recruté son directeur technologique ainsi que cinq autres salariés, afin d'obtenir des secrets industriels qui sont - selon Zenimax - à la base du logicielle de réalité virtuelle d'Oculus. Un avocat de Zenimax avait qualifié l'acquisition d'Oculus par Facebook de 'plus gros casse technologique jamais réalisé'. La justice vient de rendre son verdict.

Lors du procès les avocats de Zenimax ont argumenté que certains des brevets et savoir-faire de la société ont été utilisés au sein d'Oculus par un ancien salarié de Zenimax qui violait ainsi un accord de non-divulgation. Pour Zenimax, Facebook aurait se rendre compte de cela avant d'acquérir Oculus. Les avocats de Zenimax ont appelé Mark Zuckerberg à la barre et tenté de lui faire reconnaître qu'il s'était précipité pour acheter Oculus sans faire toutes les vérifications nécessaires dans ce type de transaction.   

Les jurés ont estimé que Facebook n'est pas coupable, mais ils ont estimé que Oculus est en partie coupable des accusations portées contre elle, dont la rupture d'accords de non-divulgation. Ils ont estimé les dommages et intérêts à 500 millions de dollars.