Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

OVH pourrait quitter la France qui se rapproche des pires régimes !

Par:
fredericmazue

lun, 13/04/2015 - 12:05

Le projet de loi Renseignement fait réagir les hébergeurs, et pas qu'un peu. Nous avons relayé, il y a quelques jours un texte d'opinion, co-signé par AFHADS, Gandi, IDS, Ikoula, Lomaco, Online et OVH.

OVH est dirigé par Octave Klaba. Celui-ci, parti de rien, mais geek extrêmement talentueux, peut se vanter d'une réussite magnifique et d'avoir offert à la France ce que nos gouvernements appellent parfois "une pépite". Pourtant Octave Klaba pourrait bien déménager ses serveurs hors de France prochainement, et la France perdre sa pépite très créatrice d'emplois, à cause du projet de loi Renseignement. Il explique cela dans une interview accordée à notre confrère Les Echos. Il ne mâche pas ses mots. On le comprend.

"Il y a deux dispositifs avec lesquels je ne suis pas du tout à l’aise. D’une part, la pose de "boîtes noires" et donc d’algorithmes pré-programmés dans les réseaux et chez les hébergeurs, pour surveiller le trafic. Et d’autre part, le système de captation direct d’informations sur des individus ciblés. Le première mesure est censée permettre ensuite de décider qui l’on surveille en permanence. Qui prend cette décision ? Dans quel cadre ? Tout cela doit être encadré par un juge. En tout cas, le projet de loi va permettre la surveillance de masse de la société française. Peut-être qu’en venant de Pologne communiste, je sur-réagis. Mais j’ai connu ce genre de chose dans mon enfance. C’était il y a à peine 25 ans. On est proche des pires régimes. En Chine, c’est une réalité. Il y a une énorme incohérence entre l’objectif et les méthodes utilisées." explique-t-il

Les objectifs, selon lui, c'est surveiller 3 000 terroristes. Mais pour cela, on met en place un système complexe, hors de proportions, qui permet "de surveiller qui fait quoi".

Octave Klaba fait remarquer qu'OVH n'est pas en Turquie, pas en Russie, car ces pays n’offrent pas les meilleures garanties en termes de protection de la vie privée. OVH est au Canada, mais pas aux Etats-Unis à cause de la loi Patriot Act.

OVH, dont 40% des clients sont des étrangers soucieux de protéger leurs données a des datacenters à Roubaix, à Gravelines, à Strasbourg. Tout cela pourrait être terminé prochainement. L'entreprise va investir 400 millions d'euros en septembre. Pour elle la question est comment. Comment répartir la somme et où investir. Mais pour Octave Klaba une chose est très claire : "Si la loi est votée, nous irons mettre nos serveurs ailleurs. Actuellement, en France, nos principaux «datacenters» sont situés à Roubaix, à Gravelines et à Strasbourg. Si la loi passe, nous irons de l’autre côté de la frontière au Royaume Uni, en Allemagne… Si nous ne le faisons pas, il faudra nous résoudre à voir nos clients partir : 40 % de notre activité concerne des clients étrangers (de Singapour, des Etats-Unis, d’Italie, etc.). Les Allemands, pour des raisons historiques, sont très soucieux de ces questions de surveillance."

Octave Klaba