Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Paypal adopte JavaScript et Node.js au détriment de Java et Spring !

Par:
fredericmazue

lun, 02/12/2013 - 16:45

Paypal abandonne Java et Spring au profit de JavaScript et Node.js. Est-ce à cause des récents problèmes de sécurité à répétition rencontrés dans Java ? Officiellement non. Les deux raisons invoquées par le spécialiste du paiement en ligne sont la souplesse dans le développement et les performances.

En ce qui concerne le développement, Paypal avait jusqu'ici deux équipes de développeurs. Une équipe qui développait pour le côté navigateur avec HTML, CSS et JavaScript, et une équipe qui développait pour le backend en Java. Avec, entre les deux, une grosse pierre d'achoppement : "Imaginez un développeur HTML demandant à un développeur Java de relier deux pages Web A et B" explique Jeff Harrel de Paypal.

Node.js, parce qu'il est en framework en Javacript, permet d'éliminer cette pierre d'achoppement, et d'avoir des développeurs capables de travailler aussi bien pour le frontend que pour le backend.

Paypal a fait un essai de développement comparatif, si l'on peut dire, pour constater qu'avec Node.js une application est construite deux fois plus vite, avec moins de développeurs. Une application Node.js, c'est 33% de lignes de code et 40% de fichiers  en moins.

En ce qui concerne les performances, un application Node.js est capable, selon Paypal, de traiter deux fois plus de requête par seconde qu'une application Java, ceci avec un temps de réponse moyen diminué de 35%.