Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Projet SOLID : Berners-Lee veut redonner le pouvoir aux internautes

Par:
ftonic

mar, 07/08/2018 - 11:13

Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web n’est pas très content de la situation d’Internet aujourd’hui et des dérives depuis son apparition. Comme souvent l’invention échappe à son créateur. Dès le départ, des sociétés se sont créées pour exploiter le potentiel. Des géants se sont accaparés le web, notamment avec la publicité, l’usage des données et toutes les dérives que l’on constate depuis plusieurs années.

Depuis 2016, Berners-Lee travaille avec le MIT sur le projet SOLID avec l’idée de proposer une nouvelle approche de l’application web et des données. Le but est que l’utilisateur reste maître de ses données, améliorer la vie privé. Il faut découpler l’application et la donnée. Pour cela, il faut une architecture modulaire des couches. Il sera possible de réutiliser les données dans les nouvelles applications. Mais l’utilisateur garde le contrôle total. 

Selon le site officiel, l’idée est d’utiliser, quand cela est possible, les standards et protocoles du W3C, pour éviter de recréer de nouvelles spécifications. 

Une première version bêta est attendue courant septembre avec un SDK. Les applications créées seront soumises et validées par la gouvernance de la communauté Solid.

Solid signifie Social linked data et il repose sur le principe du Linked Data que Berners-Lee définissait dès 2006. Pour l’inventeur, le linked data est essentiel dans le web sémantique pour assurer les connexions entre les apps et les données. On traduit souvent cette idée par le web des données. Ce sont ces donnés connectées qui vont former les réseaux et non les silos de données générés par les applications et sites web actuelles. L’application perd donc son rôle et devient seulement un contenant que l’on pouvait inter-changer. Solid utilise les WebID pour assurer l’identification des utilisateurs, avec les profils. Pour les mécanismes d’authentification (et donc de sécurité), le projet imprimante WebID-TLS et OIDC. Pour afficher et représenter les données, le projet utilise RDF (Resource Description Framework). Initialement, il a été conçu pour les modèles de données graphes.

Plus d’informations sur https://github.com/solid