Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Python débarque sur .Net

Par:
fredericmazue

lun, 23/01/2006 - 00:00

En 17 ans, le langage Python a su rassembler une communauté fervente et engendrer de nombreuses implémentations. Après une implémentation destinée à Java en 1997, Jim Hugunin récidive sur .Net avec Ironpython. Prouvant, au passage, que la plate-forme de Microsoft s'accommode bien des langages dynamiques. Ironpython compile du code source Python vers le code intermédiaire s'exécutant sur .Net ou d'autres versions de la machine virtuelle Microsoft, telles Mono ou dotGNU.

Au départ, Jim Hugunin souhaitait avec ce projet seulement démontrer l'inaptitude de .Net à supporter les langages dynamiques. Lesquels (Lisp, PHP, Perl, Python, etc.) se caractérisent, entre autres, par l'affectation dynamique, à l'exécution, des types aux variables. Il est finalement parvenu à la conclusion contraire, et a décidé de réaliser Ironpython.

Quant à Microsoft, son intérêt était d'abord de démontrer que sa plate-forme pouvait travailler avec de nombreux langages. Jim Hugunin les a donc rejoint en 2004 pour se consacrer pleinement au projet. Il s'appuie aujourd'hui sur une équipe d'une quinzaine de personnes.

Python bénéficie d'un processus de développement stable et bien défini, ainsi que d'une communauté très active.
L'arrivée d'Ironpython démontre que Python intéresse de plus en plus les grands acteurs. Ainsi Guido Van Rossum, le créateur du langage, a-t-il rejoint Google en décembre dernier.