Programmez! en mode télétravail !

Nous vous accompagnons partout où vous êtes !
Nos abonnements PDF sont immédiatement disponibles ! Avec l'option archives : +15 ans de magazines, +15 000 pages
Toutes nos offres d'abonnements

Nouveau : Le magazine Technosaures en PDF

Notre boutique en ligne

Raspberry Pi : le barebone Docker idéal ?

Par:
francoistonic

mer, 04/05/2016 - 18:13

Dans une des nombreuses sessions de Devoxx France 2016, les mots Raspberry Pi et Docker nous ont immédiatement mis le clavier en éveil. Nous voulions justement tester de nouvelles choses avec une Raspberry Pi 2 ou 3. 

Pour cela, vous avez besoin :

  • 1 Raspberry Pi 2 ou 3
  • connexion ethernet
  • carte SD 32 Go
  • distribution Linux Hypriot.

Vous devez tout d’abord télécharger la dernière version de la distribution hypriot. Puis de copier le contenu de l’archive sur la carte SD (soit par un outil dédié, soit une commande terminal). 

Le démarrage nécessite quelques minutes sur la Raspberry Pi puis tout se fait à distance. Sur votre poste de travail, vous vous connectez à Pi avec la commande : ssh pi@black-pearl.local. Le mot de passe par défaut est Raspberry.

Si tout va bien, un docker info affichera sur votre terminal les informations sur l’état de Docker s’exécutant sur la Pi (nombre de conteneurs, images, CPU, etc.). Votre carte est désormais un mini-serveur de conteneurs. 

Pour tester si tout est ok, vous pouvez faire un simple : 

docker run -d -p 80:80 hypriot/rpi-busybox-httpd

Sur un navigateur, tapez l’adresse IP de votre Pi (vous devrez trouver facilement l’information dans les lignes affichées dans le Terminal). Et c’est tout se passe bien, votre premier test Docker est un succès : Armed with Docker by hypriot… 

La Pi se révèle très efficace avec Docker même avec une dizaine de conteneurs actifs. Mais attention au stockage disponible et à ne pas trop charger la mémoire vive. Mais vous pouvez ainsi très facilement créer votre serveur git, déployer un conteneur avec un éditeur de code ou une base de données mais aussi déployer un outil d’administration (DockerUI). 

Hypriot a créé quelques dizaines de conteneurs pour la Pi. Mais c’est là un des problèmes de Docker sur Pi (et donc sur ARM), le nombre de conteneurs compatibles est faible car il faut des conteneurs spécifiques ARM. Et parfois même les conteneurs ARM fonctionnent mal ou pas.

Pour monter rapidement un serveur personnel ou même un mini-serveur d’entreprise, la solution Raspberry + Docker est réellement intéressante et pas chère !

Site officiel : http://blog.hypriot.com

François Tonic