La visualisation à l’ère de la Réalité Virtuelle

Gros plan sur la fabrication et l’ingénierie.

Si les outils de conception 3D existent depuis quelque temps déjà, la consumérisation de la réalité virtuelle fait émerger des solutions de visualisation à un rythme sans précédent. La visualisation a atteint un tel niveau que les concepteurs peuvent désormais créer des images photoréalistes de produits dans des environnements naturels avec plus de rapidité et de précision.

Lire le livre blanc

« Rupture douce » : à lire d’urgence, et avec plaisir !

Par:
jean

lun, 18/03/2013 - 10:49

Ce livre est génial et jouissif! Un recueil d'histoires et de réflexion sur la pratique des méthodes agile! Il est rare de s'instruire avec un tel plaisir et avec un sourire permanent inspiré par le ton libre et l'humour de ces chapitres pourtant sérieux.

Ce ne sont pas des chapitres mais des "histoires", non pas un groupe d'auteurs, mais une "tribu" d' "agilitateurs". Des dessins et schémas, un ton drôle , et profond, vous ouvrez le livre au hasard et dévorez une des 25 "histoires": généralement un cas réel d'entreprise raconté avec précision et une touche de dérision.

Des articles pédagogiques mais pleins de fantaisie qui sont inspirés d'un premier chapitre: "Sweet rupture", de Laurent Sarrazin". A partir d'un cas réel: "en 2011, le DSI d'une grande banque décide de devenir agile" l'auteur raconte, avec force dessins le processus comme le recours à "la trousse d'urgence (bocal à cons et vitamines mentales)".  Un autre articles de Laurent Sarrazin, "facilitation Lud'innovante" propose une approche ludique pour créer un réseau de volontaires, ambassadeurs, promoteurs, pour faire décoller le changement. Car c'est bien de changement dont il s'agit, les auteurs se présentant comme des "métamorphoseurs d'équipes", des "ostéopathes de projets".

A dévorer aussi:  ce cas de métamorphose d'une entreprise de monétique "(les ostéopathes de l'organisation"), ou l' "Apologie du mur" de Axel Villechalane, 3 exemples sur les "murs" que l'on rencontre sur le parcours des projets. Le livre est une invitation permanent à la réflexion, son chapitre final invite les participants d'un projet, à la fin de celui-ci, de voter son ROTI (Return On Time Invested), outil permettant de connaitre la satisafaction de chacun en terme de temps invest ("jai perdu mon temps" ou "excellent, allons y maintenant".

Jean Kaminsky