Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Un processeur de la taille d'une tablette !

Par:
fredericmazue

lun, 26/08/2019 - 16:59

La startup Cerebras Systems a fait sensation lors de la Hot Chips Conference qui s'est tenue l'Université de Standford, en y présentant le plus gros processeur du monde.

Sur les 462 cm2 et des poussières de ce processeur sont disposés 1,200 milliards de transistors, 400 000 coeurs de traitement et 18 Go de mémoire.

A l'heure de la miniaturisation, à quoi peut bien servir une puce aussi grosse ? A entraîner des modèles d'intelligence artificielle, aussi rapidement que pour acheter un tube de dentifrice sur Amazon a indiqué Cerebras à TechCrunch.

Cerebras entend ainsi bouleverser la méthode actuelle qui consiste à connecter de nombreuses petites puces ensemble, ce qui a pour défaut de créer des latences. D'où l'idée de mettre toutes les petites puces sur une seule plaquette.

Mais pour cela, Cerebras a du résoudre d'important défis techniques. Le premier étant qu'il est impossible de graver 1,2 milliards de transistors sans que s'y glisse un défaut. Cerebras a résolu ce problème par la redondance, c'est-à-dire en ajoutant des cœurs supplémentaires dans toute la puce, qui peuvent être utilisés comme solution de secours au cas où une erreur se produirait dans un cœur voisin. 

Un autre défis était la dilatation thermique. Les puces chauffent en fonctionnement, mais différents matériaux se dilatent à des rythmes différents. Cela signifie que les connecteurs reliant une puce à sa carte mère doivent également se dilater thermiquement exactement au même rythme, pour éviter que des fissures ne se développent entre les deux.

Comment Cerebras a-t-elle résolu cela ? Elle reste assez évasive, pour simplement déclarer : "Comment obtenir un connecteur capable de supporter cela ? Personne ne l'avait jamais fait auparavant, et nous avons donc dû inventer un matériau. Nous avons des doctorants en science des matériaux, et nous avons dû inventer un matériau capable d’absorber une partie de cette différence."

Commentaires

dommage de ne pas avoir montré l'autre coté du processeur, le nombre de pattes......et la carte qui le fait tourner :) :) :)