IBM FRANCE

Plus de 400 projets, dans le monde, sont actuellement en cours d’élaboration par IBM et ses partenaires pour de multiples usages et dans tous...

Lire la suite

Une entreprise sur deux a connu une panne majeure en 2013

Par:
fredericmazue

ven, 31/01/2014 - 12:19

Plus de la moitié des entreprises interrogées pour une enquête de Compuware Corporation ont connu une défaillance technique importante au cours de l'année passée. Pour 81% d'entre elles, ce type de panne s'est même produit à plusieurs reprises. Cette enquêtevisait à mesurer la fréquence et la gravité des pannes technologiques, ainsi que leur impact financier sur l'activité.

Sur plus de 300 cadres interrogés dans le monde entier :

·        48% ont déclaré être confrontés à des problèmes de performance technologique au quotidien.

·        Les 3/4 affirment que la fréquence des pannes augmente ou, au mieux, reste stable.

·        51% des personnes interrogées ont dû faire face à une panne majeure au cours des 12 derniers mois.

·        81 % affirment que la panne grave s'est répétée plusieurs fois.

·        1/3 seulement collecte régulièrement des données et quantifie l'impact des pannes.

« Quel que soit le secteur d'activité, l'opérationnel - donc le business - dépend aujourd'hui en grande partie des technologies, explique Bob Paul, CEO de Compuware Corporation. Les performances de l'IT jouent aujourd'hui un véritable rôle différenciateur, en offrant aux entreprises une plus grande réactivité, des gains de productivité et des opportunités de croissance. La performance technologique doit donc être considérée comme un enjeu critique pour l'entreprise, au même titre que l'opérationnel».

L'enquête met en évidence trois raisons principales expliquant l'absence généralisée de mesure des performances et d'analyse de leur impact :

·        L'incapacité à comprendre l'origine des problèmes de performance et, par suite, une faible aptitude à les résoudre efficacement.

·        L'incapacité à comprendre la gravité de l'impact des problèmes de performance sur l'activité, qui se traduit souvent par une réponse inadéquate due à des efforts et des ressources mal ciblés.

·        Un manque de cohérence et des tensions entre le service informatique et les métiers, résultant de perceptions différentes de la gravité d'un problème informatique et du temps nécessaire pour le résoudre.

L'enquête souligne encore que la plupart des problèmes de performance informatique étaient "résolus" par des correctifs de courte durée. Les solutions proposées le sont généralement en réaction au problème rencontré, mais ne résultent pas d'une réflexion à long terme :

·        Acheter ou mettre à jour des logiciels et/ou du matériel ;

·        Multiplier les formations IT internes

·        Augmenter les effectifs IT

·        Faire appel à des consultants IT extérieurs.