IBM FRANCE

Nous allons voir dans ce qui suit comment déployer un bot sur IBM Cloud et comment le rendre accessible depuis une page web, Facebook...

Lire la suite

Une étude réalisée par Wipro a révélé une augmentation de 85 % de l'automatisation des tests

Par:
admin

lun, 13/02/2017 - 15:02

D'après une étude menée par Wipro Limited, l'automatisation des tests a fait un bond de 85 %, tous secteurs confondus, les entreprises cherchant à s'adapter à l'évolution du paysage technologique. L'étude, intitulée « State of Quality 2016 », a été réalisée par la division Testing Services de Wipro sur une période de neuf mois à l'aide d'outils d'analyse, et avait pour objectif d'identifier les grandes tendances en matière de test logiciel. Elle a également révélé que près de 73 % des tests de performance incluaient des tests d'applications web.

L'étude s'appuie sur les informations collectées dans le cadre des missions de test et d'assurance qualité (QA) et des missions de conseil et de consulting effectuées par Wipro, ainsi que sur les commentaires recueillis sur les médias sociaux. Les données collectées englobent les secteurs banque, services financiers et assurance (BFSI), vente de détail et biens de consommation, santé et sciences de la vie, high-tech et industrie, médias et télécommunications, et services aux collectivités, aux États-Unis, au Canada, en Europe et en Asie.

L'étude se concentre sur les cinq piliers des missions de test et d'assurance qualité (QA) :

  • Automatisation
  • Ingénierie de la performance
  • Gestion des données de test et de l'environnement de test
  • Expérience client final (applications mobiles)
  • Ingénierie qualité

Arun Melkote, Responsable mondial -Testing Services chez Wipro Limited, a déclaré : « Wipro est reconnu comme un leader de l'ingénierie et l'assurance qualité. Le rapport « State of Quality 2016 » permet de se confronter à la réalité sur la qualité des logiciels dans le monde. Avec cette étude, nous avons tenté de constater l'écart entre "la pensée" et "l'action" et d'identifier les principales difficultés du secteur, ainsi que leurs solutions. »

Hiral Chandrana, Vice-président senior et Responsable mondial, Business Application Services chez Wipro Limited, a confié : « Les applications sont au cœur de l'entreprise numérique, et avec les besoins métiers qu'engendrent des technologies comme le cloud, l'analytics et la mobilité, les tests logiciels ont évolué pour devenir une discipline d'ingénierie qualité et d'assurance qualité, assurant ainsi une expérience informatique résiliente et fluide au sein des entreprises. La division Testing Services de Wipro mène à bien cette transformation en utilisant des plateformes innovantes de nouvelle génération, notamment AssureNXT et IntelliAssure. IntelliAssure est une plateforme d'intelligence artificielle dédiée à l'ingénierie et aux tests qualité et développée par la HOLMES Artificial Intelligence Platform™ de Wipro. "State of Quality 2016" est le premier d'une série de rapports qui seront publiés annuellement. »

Quelques-unes des principales conclusions de l'étude « State of Quality 2016 » :

  • L'automatisation ouvre la voie : L'étude a révélé une augmentation de 85 % de l'automatisation des tests sur une période de deux ans, tous secteurs confondus. Cette hausse est alimentée par les outils open source, facilement accessibles sur le marché de nos jours.
  • Les applications web dominent les tests de performance : Avec la digitalisation croissante des entreprises, les applications web arrivent en tête des plateformes nécessitant des tests de performance : près de 73 % des tests de performances comprennent des tests d'applications web.
  • Un intérêt moindre pour l'ingénierie de performance : L'ingénierie de performance (Performance Engineering ou PE) garantit un développement axé sur la performance tout au long du cycle de développement du logiciel et pas uniquement au cours de la phase de test (Performance Testing). Nous avons fait une observation importante dans ce domaine : seulement 30 % des entreprises clientes ont montré un intérêt marqué pour l'ingénierie de performance et possèdent les talents nécessaires pour tirer bénéfice des outils de gestion des processus d'automatisation. Ce faible pourcentage est dû au prix élevé de la gamme d'outils, à la pénurie de talents qualifiés et à l'introduction tardive des tests de performance durant le cycle de développement des systèmes.
  • Pas de réels amateurs de la gestion de l'environnement de test et des données de test : Les technologies de virtualisation, mobiles et cloud ont eu un impact considérable sur la gestion de l'environnement de test (Test Environment Management ou TEM) et la gestion des données de test (Test Data Management ou TDM) au cours des dix dernières années. La plupart des entreprises éprouvent des difficultés à s'y adapter, devant déjà faire face à des exigences métier en constante évolution. Le nombre d'anomalies dans les missions de test approche ainsi les 13 %, du fait de problèmes liés à l'environnement de test logiciel ; la résolution de ces problèmes accapare 28 % des efforts de l'équipe de test.

Fait intéressant, 90 % des entreprises sont préoccupées par la génération de données de test, un élément essentiel pour une exécution réussie des applications, qu'elles soient nouvelles ou révisées. De même, 25 à 30 % des scénarios de test restent non testés en l'absence de solution complète de masquage des données.

  • L'expérience client final fait apparaître la nécessité d'investissements accrus dans l'ingénierie et les tests qualité : D'après une analyse des commentaires recueillis sur les médias sociaux et portant sur 30 applications mobiles en Amérique du Nord et en Europe dans les secteurs de la vente de détail et de la banque, 59 % des utilisateurs finaux ne sont pas satisfaits de leurs applications en termes de stabilité, d'interopérabilité et de maniabilité. Les utilisateurs d'applications bancaires en Europe ont exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de ces applications. Ceci montre la nécessité croissante d'une ingénierie et de tests qualité.
  • Intérêt croissant pour l'ingénierie qualité: Les tests logiciels évoluent de plus en plus, passant de la simple détection à la prévention d'anomalies. Par conséquent, 66 % des organisations utilisent actuellement des développeurs logiciels bancs de test (Software Developers in Test ou SDET) en collaboration avec des testeurs traditionnels pour tous leurs projets, s'assurant ainsi un développement de qualité et d'éviter les anomalies dès l'étape de création. Cette tendance est le signe d'une orientation vers l'ingénierie qualité : une gestion, un développement, un fonctionnement et une maintenance des systèmes informatiques et des architectures des entreprises avec des normes de qualité élevées.

Le rapport « State of Quality 2016 » est téléchargeable ici.