Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Vers une internationalisation des noms de domaines sur le web

Par:
fredericmazue

mar, 07/11/2006 - 18:05

Internet ne supporte pas en natif les caractères non-ASCII dans la désignation des noms de domaines, comme les voyelles accentuées ou les idéogrammes chinois. Cependant, cette contrainte pourrait bientôt devenir une histoire ancienne. Plusieurs participants au Forum mondial sur la gouvernance d'internet, qui se tenait la semaine dernière à Athènes, ont dénoncé la domination de l'anglais dans cet univers. Les noms de domaines ne supportent que les caractères ASCII codés sur 7 bits. Les accents nécessitent un codage sur 8 bits (ASCII étendu). Il existe plus de 6.000 langues parlées dans le monde, dont certaines supportent plusieurs graphies, et 75% des internautes n'ont aucune pratique de l'anglais. Et pour tous ceux qui utilisent une graphie particulière et des claviers adaptés, il relève de l'impossible de saisir une adresse web en caractères romains.

L'Icann expérimente actuellement un système de noms de domaines internationaux censé éliminer cette contrainte. Il consiste à s'adresser, avec des jeux de caractères extrêmement divers, aux serveurs de DNS chargés de traduire les adresses web en adresses IP. Seulement les serveurs de DNS ne comprennent que l'ASCII. Le principe des IDN revient à traduire les caractères "non standards" en caractères ASCII, par l'intermédiaire d'un algorithme, Punycode, qui ajoute au nom de domaine un préfixe ("xn--") indiquant qu'il est codé. Par exemple le nom de domaine société.com sera écrit sous la forme ASCII "xn--socit-esab.com", que n'importe quel serveur DNS comprendra. Tous les navigateurs web de dernière génération, dont Internet Explorer depuis la version 7, supportent les IDN.

Plusieurs autorités nationales de gestion des noms de domaines les autorisent aujourd'hui, par exemple en Allemagne, pour les noms de domaines en .de. Mais ce n'est pas encore le cas pour les .fr, qui sont gérés par l'Afnic. En revanche, il est déjà possible de déposer des noms de domaine en .com ou en .org qui comportent des caractères accentués.