Ajouter un commentaire

Par :
Scott Hoffpauir

jeu, 21/02/2013 - 17:36

Comme en atteste le battage médiatique autour des nouveaux téléphones portables Long Term Evolution (LTE) et des promesses de débits réseau jamais égalés, les opérateurs de réseaux mobiles (MNO) ont bien compris le rôle que la technologie LTE va jouer dans leur compétitivité future.

Scott Hoffpauir, CTO de BroadSoft, revient sur les bonnes pratiques à appliquer afin d'optimiser les déploiements de réseaux LTE, de la monétisation à l'offre de service en passant par l'expérience utilisateur et la demande en bande passante.

En 2012, le cabinet de recherche Informa dévoilait les résultats d'une étude selon laquelle 70 % des opérateurs mondiaux étaient convaincus qu'il était temps de commercialiser des services 4G. Cette réaction s'explique par la peur des MNO de ne plus être considérés comme les premiers fournisseurs de services de communications unifiées, incluant communications mobiles en visio, messagerie instantanée avec indication de présence et fonctions de collaboration Web.

En effet, les géants de l'Internet, tels que Apple et Google n'attendent qu'une chose : séduire les abonnés mobiles et s'approprier une bonne part du gâteau, tandis que les salariés, sans cesse plus mobiles, ne voient pas pourquoi ils ne pourraient pas bénéficier au travail de la même expérience mobile qu'ils connaissent en privé sur leur tablette, iPhone, Android ou encore BlackBerry.

Les MNO doivent donc non seulement capitaliser sur cette opportunité, mais également entamer la monétisation de la technologie LTE. Cela est possible en prenant en compte quatre aspects clés :

Au-delà du très haut débit, ce sont les applications qui génèrent des recettes

Selon Paul Lambert, analyste senior chez Informa, « La technologie LTE étant perçue, tout du moins pour le moment, comme un prolongement naturel du haut débit mobile, il est fort probable que les abonnés mobiles ne soient pas disposés à payer beaucoup plus cher l'accès au LTE. »

Pour monétiser efficacement les investissements réseau, le lancement d'applications séduisantes basées sur la technologie LTE ne suffit pas, encore faut-il communiquer sur les bénéfices de ces applications, autant auprès des particuliers que des professionnels, et ce sans se focaliser sur la rapidité d'accès. Une fois cette communication faite auprès des utilisateurs qui auront testé ces applications par la suite, l'enthousiasme sera renforcé à l'instar de la satisfaction client, ce qui créera, par effet domino, une fidélisation accrue des abonnées.

Cela permettra de commercialiser de nouveaux services payants générateurs d'un revenu moyen par abonné supérieur, vecteurs d'une satisfaction accrue du client et d'une meilleure fidélisation, aboutissant à une meilleure image de la marque, dissuasive pour d'éventuels nouveaux concurrents découragés par l'ampleur de la tâche.

Posséder le réseau revient à posséder l'expérience utilisateur

Les salariés mobiles communiquent et collaborent en utilisant de plus en plus de terminaux et d'applications. En tant que consommateurs, ils utilisent volontiers leur Smartphone et leur tablette pour travailler et se divertir. La prochaine étape consiste donc à offrir à ces utilisateurs une expérience unifiée, tous terminaux confondus.

Un salarié en cours de conversation avec son iPhone ne peut pas, aujourd'hui, basculer la communication pour la poursuivre en chat vidéo sur son iPad ou en messagerie instantanée sur son ordinateur portable. Ce défaut de portabilité s'explique par les limites de la technologie en matière d'intégration des terminaux, des plates-formes et des applications mobiles disparates, engandrant une qualité réduite et une productivité moindre.

Pour les fournisseurs 'Over-The-Top' liés à une application (ex. Skype) ou à un terminal en particulier (ex. Android), il est difficile d'imaginer concrétiser cette ambition d'une expérience utilisateur unifiée. Les opérateurs mobiles propriétaires de leur réseau sont bien mieux positionnés pour fournir à leurs abonnés un même identifiant pour l'ensemble des services voix, vidéo et messagerie, ou pour réussir le basculement des communications d'un terminal à un autre sans interruption.

Satisfaire la demande croissante de bande passante

Alors que les utilisateurs d'appareils mobiles utilisent de plus en plus de bande passante et que les géants du Web rivalisent de créativité pour attirer les bénéfices, les opérateurs mobiles se voient obligés de repenser leurs infrastructures réseau pour qu'elles puissent satisfaire à la fois à cette demande croissante de débit mobile et aux attentes des consommateurs. La technologie LTE est justement garante d'une largeur de bande relativement économique permettant aux opérateurs mobiles de réaliser des économies d'échelle indispensables pour limiter la hausse des coûts de transfert des données sur les réseaux existants.

Aller au-delà de la grande consommation

Les opérateurs mobiles connaissent bien les spécificités du marché de la grande consommation avec des abonnés qui viennent et s'en vont, souvent pour revenir. Ils n'ont de cesse d'analyser les comportements pour lutter contre cette perte d'abonnés et identifier les conditions d'une relation client durable et satisfaisante.

Le marché des entreprises est en mutation permanente, notamment dû à l'explosion de l'utilisation du mobile et aux attentes qui se rapprochent de celles des consommateurs, avec le souhait de pouvoir accéder à ses applications de façon uniforme sur son terminal professionnel et personnel, tendance croissante portant le nom de Bring-Your-Own-Device.

Vu la taille du marché, les MNO s'efforceront toujours de séduire les consommateurs, mais les opérateurs propriétaires de leur réseau ont aussi un avantage net sur les OTT (Apple, Google, Skype, etc.) pour convaincre les professionnels. Ils sont ainsi davantage en mesure d'offrir une qualité supérieure aux utilisateurs d'applications mobiles consommant beaucoup de bande passante, comme la voix et la vidéo haute définition, les conférences Web, la messagerie instantanée avec indication de présence, nettement supérieure aux niveaux de fiabilité de Skype, Apple FaceTime et autres services comparables, qui conviennent très bien aux particuliers, mais ne répondent pas au niveau d'exigence des utilisateurs professionnels.

Dans un rapport de 2012, les analystes de COMMfusion annoncent que la prochaine évolution des UC sera celle des communications et de la collaboration unifiées. Autrement dit la fin des multiples applications UC en silos et l'avènement d'une expérience unifiée pour les professionnels mobiles, indépendamment du terminal utilisé, du réseau et de la position géographique. Les entreprises mesurent également l'intérêt de n'avoir qu'un seul fournisseur d'une offre globale de services de communications unifiées. En mettant en avant leur statut de propriétaire du réseau et la qualité de service que promet la LTE, les MNO sont idéalement positionnés pour capitaliser sur ce marché lucratif.

Sachant que les projets de déploiement de réseaux LTE nationaux et mondiaux constituent un chantier monumental pour les opérateurs mobiles, les MNO doivent dès maintenant s'atteler à la monétisation de leurs investissements LTE pour tirer le maximum de profit des avantages promis par la technologie et s'assurer que des concurrents émergents ne leur coupent pas l'herbe sous le pied et réduisent leurs efforts à néant.

Scott Hoffpauir, CTO de BroadSoft

A propos de l'auteur

Scott Hoffpauir

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
 III  PPPP       J  III  ZZZZZ 
I P P J I Z
I PPPP J I Z
I P J J I Z
III P JJJ III ZZZZZ