Ajouter un commentaire

Microsoft s'installe à Paris et veut challenger Google

Par:
francoistonic

ven, 03/10/2008 - 15:45

Passage éclair, à peine 30 minutes, le 2 octobre de Steve Ballmer à Paris avec une annonce de partenariat en France que l'on a senti un peu tendu contrairement à ses prestations habituelles. L'éditeur annonce en effet la création de trois centres technologiques en Europe (considéré comme un marché particulièrement important pour Microsoft au même titre que l'Inde et la Chine au niveau du développement et de la recherche) : Paris, Londres et Munich. Cela va concerner plusieurs centaines de chercheurs dans chaque centre. Microsoft veut ainsi profiter des ingénieurs et de la formation de leurs formations et de la qualité des chercheurs. Ces centres sont regroupés dans une seule entité : Centre Technologique Européen. Ce centre, dont la mission est d’innover en termes de recherche sur internet, (communément appelé search), vient renforcer la présence déjà significative de Microsoft, en Europe, avec 40 centres existants de Recherche & Développement. Il contribuera à l’effort d’innovation permanent des 2000 chercheurs et ingénieurs actuels travaillant déjà en Europe et qui correspondent à un investissement de plus de 600 Millions de $ par an en R&D. C'est aussi un moyen pour l'éditeur de profiter des initiatives locales européennes notamment dans le domaine du web où les Européens sont très actifs (ex. : moteur de recherche d'entreprise). Pour Microsoft, il s'agit de rattraper son retard sur Google et miser toujours plus sur les services Live. Pour l'éditeur, c'est un moment délicat à vivre et il doit trouver des solutions aux entreprises et aux utilisateurs. Le web est clairement sa priorité. "Le Centre Technologique Européen constitue une étape clé dans notre stratégie à long terme pour développer localement nos technologies liées à la recherche sur internet.

Cette recherche, qui constitue le point d’entrée clé vers le Web pour les consommateurs, en est encore à ses balbutiements. Il est essentiel d’améliorer l’expérience des utilisateurs européens dans leurs recherches d’informations notamment en leur offrant accès à des informations plus riches, plus personnalisées et plus localisées.» a déclaré Steve Ballmer. Cette annonce fait suite à deux autres grands partenariats déjà scellés avec l'INRIA et la ville de Lyon.

Christine Lagarde, ministre de l'économie était présente et a fait l'éloge particulièrement appuyé, à Microsoft, Steve et a rappelé que l'éditeur était présent en France depuis 25 ans... La ministre a aussi rappelé le rôle importante de l'accord de Lisbonne sur la recherche et qu'il fallait aller encore au-delà dans les prochains mois, sans oublier l'attrait du crédit d'impôt recherche, réduisant les impôts des sociétés investissants dans la R&D.

Le Centre Technologique Européen travaillera essentiellement dans trois domaines clés : fournir les résultats de recherche les plus pertinents, simplifier l’expérience utilisateur et développer de nouveaux modèles économiques. Ces innovations permettront par exemple :

- D’effectuer des recherches plus pertinentes en articulant le mécanisme de recherche autour des spécificités linguistiques et en utilisant des développeurs européens qui auront la culture et la connaissance des marchés locaux.

- De rendre l’expérience de recherche d’informations plus riche, plus personnelle et plus dynamique en introduisant des fonctionnalités qui vont bien au-delà de l’affichage de dix liens. Par exemple : images, vidéos, sons et services liés à la situation géographique de l’utilisateur.

- D’innover dans les modèles de publicité utilisés par les sites de recherche.

L’annonce renforce les récents investissements déjà réalisés en Europe dans la recherche d’informations, notamment à travers les acquisitions de Multi-map, spécialiste de la localisation géographique et de la recherche d’informations en Grande-Bretagne, de Ciao, site allemand de comparaison de prix, et de FAST, une entreprise norvégienne travaillant sur les technologies de recherches d’informations en entreprise. Le moteur de recherches Microsoft Live Search répond aujourd’hui dans le monde à environ 2 milliards de requêtes chaque mois. Les services en ligne de Microsoft en Europe s’appuieront par ailleurs sur les infrastructures du nouveau Centre Européen de Données situé à Dublin, qui correspond à un investissement de 500 millions de dollars. Les data centers sont une autre composante de la stratégie de Microsoft dans les services en ligne comme Google, Amazon, Lotus, Microsoft va donc s'équiper de centres de données...

Enfin, une allusion a été faite aux futurs locaux de Microsoft France à Issy près de Paris qui rassemblera plus de 1200 personnes qui se veut plus vert.

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
 BBBB   FFFF   GGG   FFFF      J 
B B F G F J
BBBB FFF G GG FFF J
B B F G G F J J
BBBB F GGG F JJJ