Ajouter un commentaire

Microsoft : offensive sur l’interopérabilité et les communautés open source

Par:
francoistonic

jeu, 21/02/2008 - 22:12

Le 21 février marquera-t-il un tournant chez Microsoft et le monde informatique en général ?
Steve Ballmer, Ray Ozzie (architecte en chef), Bob Muglia (partie business sur les serveurs et outils), Brad Smith (partie juridique), ont fait une annonce majeure (dixit l’éditeur) autour de l’interopérabilité pour les développeurs, les partenaires, la concurrence. Il s’agit d’une annonce importante même si elle suit le mouvement engagé par l’éditeur.

L’initiative s’articule autour de 4 éléments : assurer la connexion « ouverture », promouvoir la portabilité des données, améliorer le support des standards, enfin un engagement plus fort avec l’industrie et les clients, en incluant les communautés open source ! Cela passe par la disponibilité de 30 000 pages de documentation technique sur les API et protocoles. Il sera donc possible, à la place d’une décompilation ou d’autres méthodes, de savoir comment implémenter le protocole ou utiliser des API jusqu’à présent non documentées (ex. : réplication d’une base d’Active Directory). Comme le précise Bernard Ourghanlian de Microsoft France, le code source n’est pas inclus dans les annonces. Dans cette initiative, on retrouve : Vista, Office 2007, SharePoint Server 2007, Office 2007, SQL Server 2008, .Net, Windows Server 2008… Bernard Ourghanlian précise aussi que l’annonce est plus axée entreprise que grand public. À noter que les outils de développement ne sont pas inclus dans l’annonce. Par contre, les versions futures des solutions citées plus haut seront documentées.

Pour une utilisation non commerciale par un développeur (ou une communauté open source), il n’y a aucune licence demandée par Microsoft sur un quelconque brevet. Par contre, pour une utilisation commerciale, il faudra acquérir une licence.

Pour aider l’interopérabilité entre Microsoft et les communautés ouvertes, l’éditeur lance Open Source Interoperability Initiative. Il y aura des ressources, des événements pour animer l’initiative.

Les accords passés avec des éditeurs open source comme Talend, Zend ou encore JBoss ne sont pas caducs. On peut s’attendre à de nouveaux accords. À n’en pas douter, le monde informatique (et en particulier Open Source) réagira rapidement. Un argument de moins pour l’Europe et les partisans d’une action légale contre Microsoft ? L’avenir nous le dira.

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
 U   U   CCC  BBBB   DDD   III 
U U C B B D D I
U U C BBBB D D I
U U C B B D D I
UUU CCC BBBB DDD III