Ajouter un commentaire

Intel investit 50 millions de dollars dans la recherche en informatique quantique

Par:
fredericmazue

mer, 09/09/2015 - 14:23

Intel Corporation a conclu un partenariat de 10 ans avec l'Université Technologique de Delft et avec TNO, l'organisation néerlandaise de recherche appliquée, afin d’accélérer la recherche dans le domaine de l'informatique quantique. Pour atteindre cet objectif, Intel va investir 50 millions de dollars et proposer des ressources importantes – sur site comme dans ses propres locaux – ainsi que son support technique.

L'informatique quantique porte en elle la promesse de solutions viables à des enjeux complexes aujourd’hui quasiment insurmontables. Elle pourrait par exemple permettre des simulations complexes pour l'analyse financière à grande échelle, ou pour le développement de nouveaux médicaments. Intel a investi le domaine de la recherche en informatique quantique depuis quelques années déjà, afin d’augmenter les capacités des ordinateurs haute-performance de demain.

« Il se passera encore une décennie, au bas mot, avant que nous puissions créer un ordinateur quantique réellement fonctionnel. Mais l'effort de recherche théorique et pratique que nous annonçons aujourd'hui marque une étape important sur ce chemin. » déclare Mike Mayberry, vice-président d’Intel et directeur général d'Intel Labs.

L'objectif d'Intel est de renforcer l'expertise de l'université dans le domaine de la physique, et de contribuer à ses efforts de recherche en informatique quantique grâce à sa propre expérience en termes de fabrication, d'électronique et d'architecture.

La conviction de l'entreprise est qu'aucun acteur ne pourra réussir isolément à surmonter les obstacles qui mènent à l'informatique quantique avancée. Ce sont les partenariats – comme celui entre Intel et l'institut QuTech à Delft – et la collaboration industrielle qui permettront  de réaliser les promesses d'une technologie aussi complexe. 

« La concrétisation de l'informatique quantique nécessite une grande expertise en électronique spécialisée, et un très haut degré de compétence en physique », selon Mike Mayberry. « C'est le développement des qubit qui a été au centre de la recherche en informatique quantique jusqu'à aujourd'hui. Mais l'électronique à basse-température va également être nécessaire pour connecter, contrôler et mesurer de multiples qubits. C'est dans ce domaine que nous pouvons apporter notre contribution. Notre collaboration avec QuTech va permettre d'explorer certaines innovations informatiques qui pourraient avoir une grande influence sur toute l'industrie. »

« Dans les cinq à dix prochaines années, les progrès de l'informatique quantique vont nécessiter à la fois une grande excellence scientifique et une ingénierie de très haute niveau », déclare le scientifique Lieven Vandersypen, de l'institut QuTech. « Pour réaliser des circuits complexes contenant de larges quantités de bits quantiques, le savoir-faire de l'industrie des semi-conducteurs sera indispensable. QuTech est donc ravi de s'associer avec la plus grande entreprise du monde dans ce domaine. » 

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
  SSS    SSS   Y   Y  V     V  Y   Y 
S S Y Y V V Y Y
SSS SSS Y V V Y
S S Y V V Y
SSSS SSSS Y V Y