Ajouter un commentaire

Autant je peux être d'accord sur le grossissement incontrôlé des applications, sur la taille de plus en plus aberrantes des systèmes, autant je suis beaucoup plus réservé sur l’utilisation des langages interprétés.

C’est une réelle évolution qui permet de ne s’intéresser qu’au fonctionnel sans se préoccuper de la « tuyauterie » qui devrait être gérée par le compilateur s’il était vraiment intelligent.

D’autant que les langages interprétés modernes sont maintenant compilés à la volée, et que l’efficacité du code produit ne cesse de se rapprocher du code produit par les langages non interprétés.

Par ailleurs prenons par exemple le C#. La puissance d’expression et l’élégance de la syntaxe est incomparable par rapport à celle du C++.

Les tentatives du C++ pour singer par exemple les expressions lambda du C# sont risibles tellement la syntaxe est complexe et aberrantes!

Ce qu’il faut c’est

-          Améliorer les compilateurs des langages interprétés,

-          Améliorer le passage entre code produit par des langages comme le C++ et les langages interprétés

Car c’est comme dans tout il ne faut pas être intégriste et il y a des choses pour lesquelles le C++ est bien plus efficace que le C# et il ne sert à rien de convertir ce code à tout pris en C# (ou Java ou JavaScript).

Mais il y a aussi des choses pour lesquelles il est bien plus facile de programmer en C# qu’en C++ et pour lesquels la différence de performance sera négligeable.

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
 RRRR   H  H  III   SSS    CCC 
R R H H I S C
RRRR HHHH I SSS C
R R H H I S C
R RR H H III SSSS CCC