Ajouter un commentaire

Intel est aussi dans l’IA

Par:
Aymeric Weinbach

ven, 08/03/2019 - 13:36

Le 25 janvier avait lieu l’AI DevCon d’intel à Munich. L’occasion pour Intel de représenter ses précédentes annonces dans le domaine de l’intelligence artificielle aussi bien matérielles que logiciel, Et oui Intel ne fait pas que du hardware et tient à le faire savoir.

La Keynote était faite par Remi El-Ouazzane VP d’Intel et Chief Operating Officer du groupe produit autour de l’AI chez Intel. Et ancien CEO de la société Movidius spécialisé dans les processeurs dédiés à l’IOT et la reconnaissance visuelle, les VPU. La société avait été racheté par Intel en 2016. Et pour la partie logicielle c’était Jason Knight qui faisait les annonces.

Coté hardware outre les nouvelles versions de Xeon,  l’annonce intéressante était le Neural Compute Stick 2. Le NCS 2 est une clé USB qui contient un VPU dédié à la reconnaissance visuelle, et une puissance 1 Teraflop. Pour cette nouvelle génération il contient pour la première fois un « Neural Compute Engine » dédié au Deep Learning. Pour rendre n’importe quelle machine capable de faire du deep learning, une alternative aux puissances GPU. Surtout dans le domaine de l’IOT puisqu’on peut brancher le NCS 2 sur un Raspberry Pi et profiter de cette puissance.  

Pour la partie logicielle on utilise l’OpenVino Toolkit, grosse boite à outil logicielle IA d’intel.

La promesse est également de pouvoir utiliser les frameworks populaires pour les réseaux de neurones tel que tensorflow ou Pytorch. Pour cela Intel propose le compilateur NGRAPH en opensource. L’idée derrière NGRAPH est d’être une couche supplémentaire d’abstraction et d’être une couche intermédiaire entre le modèle généré par le framework et le processeur cible CPU GPU VPU

Coté Cloud L’annonce était autour de NAUTA est une plateforme opensource pour le deep learning construite autour de Kubernetes et de Docker, déployable en théorie sur tout les clouds.

Coté software une autre annonce intéressante était le Neural Network Distiller, Pour Pytorch l’idée est de compresser le réseau de neurone pour réduire l’empreinte mémoire et réduire l’énergie utilisé (pour sauver la planète)

Aymeric Weinbach

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
 PPPP   V     V   QQQ    RRRR   PPPP  
P P V V Q Q R R P P
PPPP V V Q Q RRRR PPPP
P V V Q QQ R R P
P V QQQQ R RR P
Q