Ajouter un commentaire

IBM lance son 4 ème Call for Code Challenge pour lutter contre la menace du changement climatique

Par:
fredericmazue

lun, 22/03/2021 - 16:03

En collaboration avec le créateur de Call for Code, David Clark Cause, partenaire caritatif des Nations Unies pour les droits de l'homme et la Linux Foundation, IBM vient d'annoncer le lancement du Call for Code 2021. Le concours de cette année invite les développeurs de logiciels et les innovateurs du monde entier à lutter contre le changement climatique grâce aux technologies open source. 

Avec sa 4ème année, l'initiative Call for Code compte désormais plus de 400 000 développeurs innovants et résolveurs de problèmes dans 179 pays et a généré plus de 15 000 applications. Call for Code vise à favoriser un progrès humanitaire immédiat et durable dans le monde grâce à la création d'applications pratiques basées sur des logiciels open source, notamment Red Hat OpenShift, IBM Cloud, IBM Watson, IBM Blockchain, les données atmosphériques d'IBM Weather Company, et ressources de développement et API de partenaires comme Intuit et New Relic.

L'écosystème mondial de différents (ou nombreux) experts, d'entreprises, de fondations, d'universités et de célébrités soutenant Call for Code continue de s'étendre. Il comprend des experts en accélérateur d'innovation du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, Arrow Electronics, Caribbean Girls Hack, Clinton Foundation, Clinton Global Initiative University, Ingram Micro, Intuit, Kode With Klossy, le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes, United Way et l'Institut mondial sur le handicap. 

Pour lutter contre le changement climatique, IBM annonce cette année de nouveaux partenariats avec Heifer International et charity: water. Heifer International rejoint le mouvement Call for Code, apportant son expertise de renommée mondiale dans la lutte contre la faim et la pauvreté en investissant dans les agriculteurs locaux et leurs communautés.

« Les petits agriculteurs produisent la majorité de la nourriture mondiale et sont aux premières lignes de la crise climatique. Avec un accès à l'information et à la technologie, ils peuvent prendre des décisions éclairées sur ce qu'il faut cultiver et quand, ce qui leur permet d'augmenter leurs revenus, tout en nourrissant le monde », a déclaré David Gill, directeur principal de l'innovation technologique chez Heifer International. «Nous sommes ravis de rejoindre IBM et les communautés de développeurs open source pour soutenir ces solutions qui ont le potentiel d'améliorer l'accès à l'eau, à la nourriture et aux marchés pour des millions de personnes dans le monde.» 

Le plaidoyer à plusieurs volets d'IBM pour la durabilité environnementale remonte à des décennies. Plus tôt cette année, IBM a annoncé qu'elle atteindrait zéro net émission de gaz à effet de serre d'ici 2030 en accordant la priorité à la réduction de ses émissions, aux efforts d'efficacité énergétique et à l'augmentation de la consommation d'énergie propre dans plus de 175 pays où elle opère. Plus récemment, IBM Research a annoncé des progrès dans l'accélération de la découverte de nouvelles technologies de capture, de séparation et de stockage du carbone.

« Le changement climatique est l'un des problèmes les plus urgents de notre temps, et nous devons appliquer notre ingéniosité collective et nos technologies de pointe pour faire une différence durable», a déclaré Ruth Davis, directrice de Call for Code chez IBM. « En collaboration avec notre écosystème de partenaires, IBM travaillera avec l'équipe gagnante pour incuber et déployer sa solution dans les communautés là où elle est le plus nécessaire, comme nous l'avons fait avec les anciens lauréats. J'encourage tous les développeurs et innovateurs du monde entier à saisir cette opportunité par le biais de Call for Code pour changer notre trajectoire climatique. » 

La solution gagnante de l’année dernière, Agrolly, est une application conçue pour aider les petits agriculteurs en fournissant des prévisions et des recommandations sur le climat et les cultures. Depuis octobre, l'équipe d'Agrolly a étendu sa solution à de nouveaux marchés et a fourni une formation pratique à plus de 500 agriculteurs ruraux en Mongolie, en Inde et au Brésil, qui testent et utilisent l'application pour lutter contre les effets du changement climatique. Agrolly travaille également avec IBM Service Corps sur un plan de déploiement pour améliorer et tester sa technologie dans les mois à venir.

Call for Code a généré plus de 30 solutions qui sont incubées et testées sur le terrain dans une série de déploiements, y compris 12 projets open source hébergés par la Linux Foundation, permettant à ces projets d'évoluer grâce à la puissance de la communauté open source. Comme dernier exemple, à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau des Nations Unies, la Fondation Linux a annoncé qu'une autre solution Call for Code, Liquid Prep, sera hébergée à la Fondation afin que les développeurs du monde entier puissent apporter leurs compétences mobiles, IoT, Edge, cloud et météo pour aider les agriculteurs à optimiser l'utilisation de l'eau pendant les sécheresses.

« L'équipe gagnante de chaque Call for Code Challenge reçoit 200 000 $ et le soutien d'IBM Service Corps, d'experts techniques et de partenaires de l'écosystème pour incuber sa technologieopen source, son code pour le rendre accessible à tous et déployer sa solution sur le terrain dans les communautés du monde entier », a déclaré David Clark, PDG de David Clark Cause et créateur de Call for Code. « Cette année, le concours se concentre sur trois sous-thèmes clés pour lutter contre le changement climatique : l'eau propre et l'assainissement ; zéro faim; et une production responsable et une consommation verte. » 

Site : callforcode.org/global-challenge

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
  GGG   W     W   CCC      J  TTTTTT 
G W W C J TT
G GG W W W C J TT
G G W W W C J J TT
GGG W W CCC JJJ TT