Ajouter un commentaire

Un grand nombre d’entreprises françaises estiment passer à côté des avantages de l’IA d'après une étude Salesforce

Par:
fredericmazue

lun, 11/12/2023 - 17:17

Salesforce et Tableau révèlent les résultats de leur étude “State of Data and Analytics”, mettant en évidence le lien crucial entre la qualité des données et l'exploitation de l'IA en entreprise. Menée auprès de plus de 10 000 dirigeants et responsables IT dans 18 pays, dont 600 en France, cette étude dévoile les principales stratégies, défis et tactiques adoptées pour gérer la complexité croissante des données.

Dans un contexte marqué par des bouleversements tels que la crise du Covid, l'avènement de l'Industrie 4.0 et l'intégration de l'IA, les entreprises se sont rapidement tournées vers le numérique pour rester compétitives. Dans ce contexte, les dirigeants d'entreprises en France expriment trois préoccupations majeures : la sécurisation des données, la formation des équipes à l'analyse de données, et la capacité à traiter un volume croissant de données. Seulement 33 % des chefs d'entreprise en France se disent totalement confiants dans la fiabilité de leurs données, soulignant les défis persistants pour exploiter pleinement leur potentiel.

Les récents progrès de l'IA générative renforcent la nécessité de s'appuyer sur des données fiables

A l’heure où l’IA générative bouleverse le monde du travail à une vitesse vertigineuse, les dirigeants doivent pouvoir s’appuyer sur une base de données solide afin d’alimenter l’adoption et les avantages de l’IA au sein de leur organisation. La première étape importante dans ce processus consiste à connecter, organiser et harmoniser les données des entreprises afin de pouvoir comprendre et répondre aux besoins des clients avec des solutions basées sur l'IA.

« L’avènement de l’IA générative met en exergue les nombreux défis rencontrés par les organisations pour garantir la fiabilité et la sécurisation de leurs données. Des paramètres essentiels qui doivent être érigés en priorités absolues pour les dirigeants d’entreprises qui cherchent à exploiter tout le potentiel de leurs données », explique Jean-David Benassouli, Head of Analytics & Tableau chez Salesforce France. « Pour cela, les résultats de cette étude montrent que les décideurs doivent mettre l’accent sur la gouvernance des données et stimuler le développement d’une culture data en entreprise », conclut-il.

Avec les dernières avancées en matière d’intelligence artificielle générative, les entreprises sont désireuses de profiter des avantages que procure la technologie en matière d’automatisation et de développement de nouveaux cas d’usages. Une appétence pour l'IA générative qui s'apparente à une volonté des dirigeants d'entreprise de ne pas manquer cette nouvelle vague d'innovation. Et le constat est alarmant : aujourd'hui, 69 % des décideurs en France s'inquiètent de ne pas pouvoir profiter des bénéfices que procure l'IA générative. Pour y parvenir, les équipes en charge des données ont conscience de l'importance d'alimenter les algorithmes avec des données fiables et de qualité. A ce titre, 79 % des responsables IT français affirment que les progrès de l'IA font de la gestion des données une priorité absolue.

Pour atteindre leurs objectifs business, les dirigeants doivent développer la culture data et la gouvernance des données en entreprise

La gouvernance des données va au-delà de l’établissement de normes et de règles internes et garantit à renforcer la fiabilité et la qualité des données, selon 82% des responsables IT français. Dans le même temps, les dirigeants doivent s’efforcer d’instaurer une culture de la donnée qui vise à infuser les données dans les opérations, la culture d’entreprise, les technologies et les stratégies mises en oeuvre. A ce titre, 75 % des responsables IT en France prévoient d'investir davantage dans la formation à l'utilisation des données.

Méthodologie de l'étude

Les données de ce rapport proviennent de deux enquêtes de terrain menées du 16 juin au 31 juillet 2023 auprès de 5540 dirigeants d'entreprise et 5540 responsables IT de 18 pays à travers le monde : Allemagne (600), Australie (600), Brésil (600), Canada (600), Corée du Sud (100), Emirats Arabes Unis (280), Espagne (600), Etats-Unis (2000), Inde (600), Israël (300), Italie (600), Japon (600), Mexique (600), Pays-Bas (600), Royaume-Uni (600), Singapour (600) et Suisse (600). En France, 600 décideurs et responsables IT ont été interrogés.

Filtered HTML

Plain text

CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur :-)
 PPPP   L     N   N  M   M   QQQ   
P P L NN N MM MM Q Q
PPPP L N N N M M M Q Q
P L N NN M M Q QQ
P LLLL N N M M QQQQ
Q