Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Après Paypal, eBay, Mastercard, Stripe et Visa abandonnent le projet Libra

Par:
fredericmazue

lun, 14/10/2019 - 18:21

Cela ressemble à une débandade pour Libra, le projet de cryptomonnaie de Facebook. Après Paypal qui s'est retiré du projet le 7 octobre dernier, ce sont eBay, Mastercard, Stripe et Visa qui quittent le navire, rapporte Reuters.

Là encore ce seraient, semble-t-il, un manque de préparation avec les régulateurs financiers qui serait à l'origine de ces désertions. Reuters rapporte une déclaration de Visa : "Visa a décidé de ne pas adhérer à l'association Libra pour le moment. Nous continuerons à évaluer et notre décision finale sera déterminée par un certain nombre de facteurs, notamment la capacité de l’Association à satisfaire pleinement toutes les attentes réglementaires requises".

Le projet Libra, très mal vu par les élus américains ou européens, semble pourtant vouloir continuer contre vents et marées, à en croire Dante Disparte, responsable des politiques et de la communication de la Libra Association. "Nous visons à aller de l'avant et à continuer de créer une association forte de certaines des plus grandes entreprises, organisations à impact social et autres parties prenantes du monde [...] Bien que la composition des membres de l'Association puisse évoluer et changer au fil du temps, le principe de conception de la gouvernance et de la technologie de Libra, ainsi que la nature ouverte de ce projet, garantissent que le réseau de paiement Libra restera résilient"a-t-il déclaré.

Reuters fait toutefois remarquer qu'avec ces départs, la Libra Association ne compte plus de sociétés de paiement majeures en tant que membres. Les autres membres de l’association, dont Lyft et Vodafone, sont principalement des sociétés de capital-risque, des entreprises de télécommunication, des chaînes de téléphone, des entreprises technologiques, ainsi que des groupes à but non lucratif, remarque encore Reuters.