IBM FRANCE

Nous allons voir dans ce qui suit comment déployer un bot sur IBM Bluemix et comment le rendre accessible depuis une page web, Facebook...

Lire la suite

Elections présidentielle : Tandis que le site d'Emmanuel Macron serait attaqué, François Hollande veut des mesures spécifiques contre d'éventuelles cyberattaques

Par:
fredericmazue

mer, 15/02/2017 - 15:37

La Russie, a-t-elle influencé l'élection présidentielle américaine par des cyberattaques et si oui significativement ? La question fait toujours débat. Mais quoi qu'il en soit le président de la République M François Hollande souhaite que la même chose ne puisse pas se produire dans notre pays.

Pour cela, le président de la République a demandé que lui soient présentées, lors du prochain Conseil, les mesures spécifiques de vigilance et de protection, y compris dans le domaine cyber, prises à l’occasion de la campagne électorale a indiqué l'Elysée dans un communiqué relayé sur Twitter.

Ceci dans un climat dans lequel la suspicion règne déjà pour ne pas dire plus. Ainsi, le site du mouvement En marche ! d'Emmanuel Macro serait déjà victime d'attaques massives d'origines russes.

Selon Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement, le site est pris pour cible par Moscou pour ses positions en faveur d'une Europe forte, une Europe qui se développe et une Europe qui pèse lourd, y compris face à la Russie.

Sur le site du mouvement, on peut lire : Le site internet du mouvement En Marche ! et ses infrastructures font l’objet de plusieurs milliers d’attaques mensuelles sous diverses formes. L’objectif est de pénétrer dans nos bases de données et nos boîtes mail afin de les pirater. Si ces attaques réussissaient, l’animation de la campagne d’En Marche ! deviendrait extrêmement difficile sinon impossible. Ces attaques proviennent principalement d’Ukraine, pour près de la moitié d’entre elles. Ce qu’indique de manière certaine la nature de ces attaques, c’est qu’elles sont organisées et coordonnées par un groupe structuré, et non par des hackers solitaires.

Mais aucune donnée technique n'est toutefois communiquée qui pourrait confirmer ces informations.

Du côté de la technique justement, il sera intéressant de savoir comment les autorités pourront empêcher de telles attaques (si elles sont réelles). En effet le site du mouvement En Marche ! est hébergé par Google, qui ne possède justement aucun datacenter en France. L'adresse IP actuelle liée au nom de domaine en-marche.fr est 104.25.186.97, adresse localisée à San Francisco. Comment dans ces conditions les autorités françaises pourront-elles le protéger d'éventuelles attaques ?

Lors de la présidentielle américaine, la question du piratage de boîtes mail a été soulevée. Là encore, il est vraisemblable que de nombreux personnages politiques français utilisent au quotidien des boîtes aux lettres Gmail, par exemple, gérées dans des datacenters Google, donc pas en France. Comment les services français pourront-ils lutter contre un piratage mettant en jeu de gros moyens, comme les écoutes des communications des datacenters de Google et de Yahoo! par la NSA, révélées par l'affaire PRISM ? Une question qui en appelle une autre : nos responsables politiques ont-ils une petite idée de ce qu'il y a derrière les mots Internet et cybersécurité ?