Disponibilité de Programmez! #240

Programmez! #240 sera disponible en deux étapes :
A partir du 7 mai : disponibilité du PDF. Envoi de la version papier aux abonnés et disponibilité dans notre boutique en ligne.
27 mai : sortie du numéro dans les kiosques.

Abonnés papier : Nous mettons Programmez! #240 PDF à votre disposition dans votre compte utilisateur sous un onglet dédié en attendant. Pour y accéder, il vous suffit de saisir votre n° d'abonné (ou éventuellement le ressaisir comme pour l'accès aux archives) dans votre compte utilisateur, si ce n'est pas déjà fait. Si vous ne connaissez pas votre numéro d'abonné, vous pouvez l'obtenir à cette page. Si vous ne possédez pas encore de compte utilisateur, il vous suffit d'en créer un.

Mettre à jour votre iPhone, est-ce comme rénover votre cuisine ?

Par:
fredericmazue

ven, 01/02/2019 - 15:59

Fin 2017 a éclaté l'affaire du ralentissement des anciens modèles d'iPhone par Apple. Apple s'est défendue en argumentant que c'était pour le bien des utilisateurs, pour les protéger de problèmes dus aux vieillissements des batteries.

Bien sûr personne n'y a cru et tout le monde a compris qu'Apple voulait ainsi inciter sa clientèle à acheter un nouveau modèle d'iPhone. Si bien que des associations de consommateurs ont porté plainte contre la firme à la pomme.

Celle-ci se défend, au cours d'un procès, en argumentant que les utilisateurs ayant validé le contrat de licence d'iOS, le système d'exploitation de leur iPhone, Apple a le droit de procéder à des modifications, tout comme un entrepreneur en bâtiment ferait des modifications pour améliorer leurs cuisines ! Lu sur scribd.com, page 35 du document.

La licence d'utilisation d'iOS donne à Apple le droit d'installer des mises à jour, et en acceptant la licence iOS, les plaignants ont explicitement accepté pour eux-mêmes tout risque que le logiciel iOS ne fonctionne pas exactement comme prévu. Les plaignants ont donc consenti à tout «dommage» allégué causé par des éléments des mises à jour. Les plaignants prétendent maintenant ne pas l'accepter. De cette manière, les demandeurs sont comme des propriétaires qui ont laissé un entrepreneur en bâtiment chez eux pour améliorer leurs cuisines, autorisant ainsi ce dernier à démolir et à changer certaines parties des maisons. Toute affirmation selon laquelle le contractant [Apple] a causé des dommages excessifs en dehors du contrat de licence est réfutée par le fait que les demandeurs ont accepté le contrat de licence.

Voilà qui ressemble à l'argumentation d'une entreprise un peu trop habituée à faire tranquillement sa petite cuisine :-)

On objectera à Apple que lorsque un entrepreneur en bâtiment fait des modifications c'est à priori parce que son client les lui a explicitement demandé, sans pour autant lui donner carte blanche au niveau des dommages collatéraux :-) Personne n'accepterait que l'évacuation d'eau de la cuisine soit bouchée sous prétexte que des travaux ont été effectués pour sécuriser une conduite de gaz.

Commentaires

Tu es de mauvaise foi. Il te suffit de t'adresser à une des nombreuses boutiques généralistes qui font cette opération et tu auras ta batterie neuve. Et ne viens pas me parler de garantie, tu veux ?