Disponibilité du magazine en kiosques

Suite à la faillite de plusieurs sociétés de distribution de presse (journaux et magazines), conséquence de la liquidation judiciaire de Presstalis, des centaines de kiosques et points de vente de presse ne reçoivent plus du tout, ou très partiellement, de magazines, dont Programmez!.

En attendant que la situation puisse revenir à la normale, la meilleure solution est l’abonnement.

Qui sont les développeurs ?

Par:
fredericmazue

mar, 14/04/2015 - 14:33

Vaste question. Stack Overflow essaie d'y répondre en réalisant chaque année une grande enquête. Les résultats de l'enquête 2015, réalisée auprès de 6 800 développeurs, viennent d'être publiés. Des résultats fort intéressants.

Les développeurs sont jeunes, majoritairement. La moyenne d'âge est de 28.9 ans. Le développeur type est né en avril 1986, juste au moment où IBM sortait la première puce capable de stocker un million de bits d'informations. Les développeurs les plus âgés, si l'on peut dire, se situent aux Etats-Unis, avec une moyenne d'âge de 31.6 ans. Les plus jeunes en Inde avec une moyenne de 25 ans. En France, la moyenne est de 28.6 ans.

L'informatique, un truc de mecs

C'est un cliché, mais c'est aussi, selon l'étude de Stack Overflow, la réalité. Ainsi 92.1% des répondants aux questionnaires de l'enquête sont des hommes, et 5.8% des femmes. 1.7% n'ont pas voulu révéler leur sexe, et 0.5% ont dit être d'un autre sexe.

Mais des mecs finalement peu inexpérimentés

On se serait attendu à autre chose car l'informatique fait partie de notre quotidien depuis maintenant longtemps. Pourtant, si 40% des médecins ont plus de 10 ans d'expérience professionnelles, fait remarquer Stack Overflow, moins de 25% des développeurs ont plus de 10 ans d'expérience en informatique.

Les études en informatique, un problème ?

Voici un autre résultat surprenant. L'informaticien autodidacte, aux cheveux blanchis sous le harnais et avec une barbe à la Richard Stallman, il fait partie du passé dites-vous ? Pas sûr du tout. Selon cette enquête Stack Overflow, 41,8% des gens qui écrivent du code sont des autodidactes, et 36.7% ont appris dans le cadre de leur travail. Les diplômés restent les oiseaux rares du métier.

Un développeur ça code en JavaScript sur un écran sombre en buvant du café

Plus de 75% les développeurs disent aimer leur travail ou au moins en être satisfait. Toutes les études reflètent peu ou prou cela, ce qui montre que le développement informatique reste une activité de passionné.

Ce faisant, les développeurs préfèrent les écrans sombres pour coder (sans doute parce qu'il travaillent souvent tard avec un éclairage ambiant faible :-) Ils codent majoritairement en JavaScript et écrivent beaucoup de requêtes SQL. Mais les langages qui les intéressent le plus ou avec lesquels ils aimeraient travailler sont par ordre décroissant : Swift, C++11, Rust, Go, Clojure, Scala, F#, Haskell, C#, Python. Quel que soit le langage, les développeurs ont en commun de consommer beaucoup de café.

Les développeurs aiment Linux

Il n'y a pas que Satya Nadella qui aime Linux, Les développeurs l'aiment aussi. Alors que Linux n'est présent que sur 1.5% des ordinateurs de bureau, le pourcentage grimpe à 20.5% chez les développeurs. La distribution la plus prisée par eux est Ubuntu.

Emacs Késaco ?

Les habitudes changent parmi les développeurs qui utilisent un éditeur de texte. L'outil favori est devenu Notepad++ (34.7%), devant Sublime Text et Vim. Le légendaire Emacs n'est désormais plus prisé qu'à 3.8%. <troll>Il regagnera en popularité quand les gens en auront marre de Vim :-)</troll>

Et les sous ?

Etre passionné par le développement c'est bien, mais il faut parfois penser à gagner un peu sa vie. Selon cette enquête Stock Overflow 2015, ceux qui gagnent le plus d'argent codent avec Objective-C. Viennent ensuite non pas JavaScript en tant que tel, mais le framework node.js, puis C# et C++. Et oui, le vieux dinosaure C++, non seulement continue de susciter de l'intérêt, mais il permet d'être bien payé. La lanterne rouge de l'étude est PHP. Sans doute parce que les compétences dans ce langage sont trop répandues.