Programmez! en mode télétravail !

Nous vous accompagnons partout où vous êtes !
Nos abonnements PDF sont immédiatement disponibles ! Avec l'option archives : +15 ans de magazines, +15 000 pages
Toutes nos offres d'abonnements

Nouveau : Le magazine Technosaures en PDF

Notre boutique en ligne

Apprentissage de la programmation dès le CE1, c'est confirmé !

Par:
fredericmazue

jeu, 07/05/2015 - 16:53

Bonne idée, ou idée folle ? L'école française sera désormais à clavier et souris. Les ardoises et la craie du bon vieux temps, celui où l'on apprenait à compter, semble dépassé aux yeux de notre gouvernement. Maintenant il y a les tablettes ! Pour apprendre quoi ? A compter ? Mais non vous n'y êtes pas. Compter ? Quelle idée saugrenue franchement ! Pour apprendre à programmer, carrément.

Le président François Hollande, accompagné du ministre de l'Education nationale, madame Najat Vallaud-Belkacem, a dévoilé aujourd'hui à Muret "Le plan numérique pour l'école".  Au delà de la volonté d'équiper les établissements scolaires en matériel - tablettes et haut débit - le gouvernement souhaite que soit également enseigné aux élèves les bases de l'informatique et du codage dès l'école primaire, a-t-on pu entendre sur l'antenne de France Info aujourd'hui, dans le journal de 15h30.

Najat Vallaud-Belkacem : "Enseignement de l'informatique, éducation à la culture numérique, développement de ressources innovantes, ces 3 objectifs seront mis en oeuvre [...] Les projets des nouveaux programmes de la scolarité obligatoire seront mis en consultation à partir de lundi et pour 5 semaines. Les textes publiés par le conseil supérieur des programmes, proposent par exemple que les élèves puissent apprendre à coder des déplacements dans l'espace, dès la classe de CE1, à l'aide d'un logiciel de programmation adapté, afin de les amener, en fin de CE2, à la compréhension et à la production d'algorithmes simples. Cette ambition s'est également traduite dans les programmes du collège, notamment en technologie et en mathématique. Cette ambition je souhaite également qu'elle se poursuive au Lycée, afin que chaque élève puisse suivre un enseignement numérique tout au long de sa scolarité."

Voilà c'est dit. Ceux qui nous ont accusés de manquer de sérieux lorsque nous l'annoncions mi -avril dernier, en sont pour leur frais. C'est tout ce qu'il y a de sérieux.

Mais peut-être conviendrait-il mieux de dire officiel, plutôt que sérieux ? Car parler d'algorithmes, mêmes simples, au CE2... Vous vous souvenez les fameux problèmes de robinet ? Il y a de l'algorithme là dessous quand on y réfléchit. Ils sont du niveau de CM2/ 6ème et l'on sait bien les difficultés qu'ils posent à nos têtes blondes.

Alors la production d'algorithmes simples en fin de CE2, il y a de quoi douter. Ah oui, il y a le fameux logiciel de programmation adapté, qui va gommer les problèmes et les difficultés bien sûr. Au fait ce logiciel miracle, où est-il, existe-t-il ? Car il est question que cet apprentissage démarre dès 2016. Avec quels outils ? Et le personnel enseignant ? Est-il formé à cela ?

Nos enfants ont de plus en plus de mal à apprendre à lire et à écrire, mais ils sauront produire des algorithmes et coder. C'est officiel, mais ça n'a pas l'air sérieux. 

Commentaires

J'avais 6 ans en 1984 et on faisait la tortue en logo... c'est avec un peu de chance, on va revenir au niveau de l'époque ! 

Au fait, pour l'algorithmique, il manquerait pas : des diplômes, des formateurs d'enseignants, et des enseignants ? 

Le plan informatique pour tous a été un véritable échec (sans même revenir sur les magouilles financières et là, je sais de quoi je parle).

Le plan "tablette pour tous" sera un fiasco dont le coût exhorbitant est déjà fixé à 1 milliard d'Euros.

Quand à vouloir apprendre à "coder" à des gamins qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter et encore moins parler (comprendre) l'anglais qui est la base de tous les langages de programmation, là nos gouvernants actuels dépassent le ridicule !

Ils feraient bien mieux d'apprendre eux-même à coder pour se rendre compte qu'à part pour quelques véritables petits génies, cela va encore accentuer la fracture de l'éduction déjà bien entammée depuis 30 ans.

Et en plus il doit bien y avoir quelques petits arrangements en sous main, comme lors du plan informatique pour tous !

Been there, done that !

C'est une très bonne chose. J'enseigne la programmation informatique dans le supérieur et j'ai eu l'occasion de tester à partir du CM1. Il y a essentiellement trois réactions : ceux que ça n'intéresse pas, ceux que ça intéresse mais qui décrochent avec la difficulté, ceux qui aiment et qui s'accrochent pour trouver des solutions aux problèmes qu'ils se posent.

Il existe déjà plusieurs environnement de qualité. Il ont été en général créés aux états-unis (comme d'hab. honte sur nous). En voici deux : scratch pour les petits à partir du CE1 et small basic à partir du CM1 ou  pour une initiation jusqu'à la troisième.

Pour ce qui est d'un encadrement et bien il faut le former et j'ai commencé à former des animateurs de centre de loisirs qui envisagent d'encadrer de tels ateliers pendant les vacances pour les enfants demandeurs.

Le vrai problème à craindre ce serait un effet "scolaire" avec d'une part l'obligation qui peut venir casser la motivation spontanée et d'autre part la  normalisation qui aplatit les tempéraments et muselle la créativité. Je pense vital que ce soit une option réservée à ceux et celles qui la demandent quite à installer des périodes d'essaie.
D'autre part je constate à travers les parutions récentes de cours de programmation adaptés aux enfant (Eyrolles, dunod, ellipses) qu'ils sont remarquables du point de vue pédagogiques et que les enseignants qui s'y collent vont certainement contribuer à renouveler ces enseignements et je vais m'en inspirer en licence d'informatique.

Personnellement j'ai l'intention de relever le défi d'initier le C et le C# dés la 5e. Je l'ai fait dans le cadre d'ateliers de programmation de jeux vidéo que j'avais organisés dans une médiathèque  et c'était super. Les participants en ont été très heureux. Tous les ages étaient mélangés de la 5e à bac +2 (teaser de présentation sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=xkunO0nwVAo )

Par ailleurs, comme j'ai aussi travaillé sur la lecture en école élémentaires,  j'ai constaté qu'il y a un lien entre l'apprentissage de la lecture et celui de la programmation informatique. Les sciences cognitives ont mis au jour récemment du point de vue de la plasticité cérébrale que nous avons des dispositions naturellement plus développées pour tous les apprentissages des langues jusqu'à la puberté.  D'après ce que je vois sur le terrain ça marche aussi pour les langages de programmation. J'ai constaté que les enfants se posent moins de question sur la syntaxe et l'écriture en elle-même que des élèves plus agés qui peinent beaucoup plus sur l'écriture elle-même. Les enfants paraissent l'admettre simplement sans se poser de question alors que les plus agés n'ont pas facilement cette simplicité. Curieusement ce serait plutôt les plus agés qui ont besoin pour commencer de langages simplifiés et édulcorés. La différence entre plus jeunes et plus agés tient surtout à la force de travail et de concentration.

Evidement attention aussi à l'exigence demandée. Il ne s'agit pas d'avoir des virtuoses rapidement c'est une sensibilisation et une initiation. Toutefois, en commençant en 6e je pense possible d'obtenir en fin de troisième un niveau par exemple de C ou de C# proche de celui de licence première année et probablement de licence 2e année en continuant jusqu'à la terminale.

Ca me pose dés maintenant la question de qu'est ce qu'on fait en licence ?


Votre choix du C me semble le plus judicieux.

C'est le langage le plus simple à apprendre et il est portable aussi bien sous Android que Linux, OS/X et Windows.

Et pour des débutants si l'on veut faire du Basic "propre" QB64 n'est pas mal non plus car lui aussi est multi plateformes.

Par contre, C# est à mon sens à banir sauf à être un fan de MSFT.

Merci pour QB64 je ne connaissais pas. Effectivement c'est pas mal, supérieur à small basic, proche de VB.NET (sans le framwork). Oui je suis bien d'accord pour le C. Sans compter qu'il est très puissant et propice à des prolongements de très hauts niveaux. En plus en passant par C++ il sert d'ouvre boite sur les C-like, C#, java, PHP... et rien qu'avec ça beaucoup gagnent leur vie en ce moment.

En revanche pour C# , depuis le projet mono qui en fait un langage libre et universel je pense qu'il est super. Dommage qu'il ne soit pas plus employé. Il a été question à un moment qu'androïd s'en empare. Mais ça n'a pas été fait. Je trouve que c'est un langage très élégant. Un dialec de C++ "entique" clarifié, simple finalement et objet de surcroit.

C'est une grande aventure pour la programmation qui commence maintenant ou disons plutôt qui se renouvelle aujourd'hui. Chouette !.

Ce projet il est très bien. Nous pouvons être une nation avancée en informatique.
Des enfants de CE2 sont capables d'apréhender autre chose que "lire-et-compter" heureusement. J'attends avec intérêt de voir comment cela va être mis en oeuvre et en particulier de fameux "logiciel". Pour avoir eu l'occasion d'animer un petit atelier informatique pendant un trimestre à des CE2 je peux dire qu'ils comprennent des choses.
On est pas obligé de les mettre tout de suite face à Eclipse.

Mais quelqu'un qui parle de "têtes blondes" en 2015 peut-il le comprendre ?

Celui qui parle de têtes blondes n'a pas parlé péjorativement et a été professeur pendant 15 ans :-) Il peut comprendre beaucoup de choses et surtout, il a vécu beaucoup de choses de l'intérieur de l'Education nationale.

Tiens pour l'occasion, il suggère à tous la lecture d'un livre écrit par Alain Bentolila, linguiste et professeur à la Sorbonne, intitulé "Comment sommes nous devenus si cons ?" :-)